Colloque Avon 8e centenaire Règle du Carmel

Le Carmel ne manque pas de centenaires. L’année Elisabeth de la Trinité n’était pas encore achevée que, du vendredi 18 au dimanche 20 mai, s’est tenu au couvent d’Avon un colloque sur la Règle du Carmel dans le cadre du huitième centenaire de sa rédaction (1207-2007) . Rencontres, conférences et témoignages ont jalonné ces trois jours.

L'assistance du colloque sur la Règle du Carmel, Avon Les participants nombreux et variés ont fait de ce colloque un lieu de rencontre. Ils représentaient les diverses branches de ce grand arbre qu’est le Carmel. Notons, dans l’ordre d’apparition historique : les carmes (deux carmes de « l’ancienne observance » étaient parmi nous), les carmes déchaux (des deux provinces de France), les carmélites (dont les présidentes des quatre fédérations de France) et les communautés séculières (OCDS), les congrégations carmélitaines (Carmel St Joseph, La Providence de la Pommeraye, les Auxiliatrices de la Charité, Sœurs du Mont Carmel d’Avranche, les carmélites de l’Emmanuel), les Instituts Séculiers (Notre-Dame de Vie et l’Union Thérèse de Jésus), la communauté Génésareth.

En fait, les deux premières journées étaient réservées à cause du nombre limité de places à des représentants de ces diverses branches. Le dimanche était ouvert à tous, avec en matinée une conférence publique suivie de témoignages et d’un temps de questions. Le pique-nique permit de goûter davantage à la diversité du Carmel. Ensuite, nous avons confié tout cela au Seigneur lors de la messe de clôture, présidée par notre père Provincial, Didier-Marie Golay.

Les trois conférenciers, Fr. Dominique <span class="caps">STERCKX</span>, o.c.d., Sr Christine, o.c.d. et Fr. Bruno <span class="caps">SECONDINE</span>, o. carm. Trois conférenciers sont intervenus : le frère Bruno Secondin , carme de l’ancienne observance vivant actuellement à Rome où il enseigne à la Grégorienne, le frère Dominique Sterckx et sœur Christine, prieure du Carmel du Havre. La structure de la Règle, les conditions de sa juste interprétation, le chemin qu’elle propose à la recherche de Dieu furent présentés avec clarté et conviction. Les conférences sont disponibles sur le site Internet du Carmel. Chacune témoigne de la richesse structurante et pédagogique de la Règle. Retenons l’insistance sur la vie fraternelle et la lectio divina.

Les témoins furent déjà les conférenciers eux-mêmes qui ne parlaient pas seulement de ce qu’ils avaient pu étudier mais de ce qu’ils vivaient. Sont intervenus également des religieuses du Carmel St Joseph et de la Providence de la Pommeraye ainsi que deux laïcs des communautés OCDS. Chacun a pu exprimer comment la Règle du Carmel marquait sa vie chrétienne au quotidien. Merci donc à l’équipe organisatrice du colloque !