Formation : La Règle primitive du Carmel

La règle du Carmel : « un projet spirituel pour aujourd’hui »

Proposition pour 2008-2009

Du 18 au 20 mai 2007 s’est déroulé à Avon un colloque à l’occasion du 800 ième anniversaire de la Règle primitive du Carmel. Nous n’y étions pas toutes, mais nous sommes toutes invitées, en Fédération, à récolter les fruits de cette rencontre, en relisant avec des yeux neufs, cette Règle primitive qui inspire les « Constitutions » ou le « Livre de Vie » de nos congrégations respectives. Nous la méditerons, si nous le voulons, avec les yeux et le cœur des saints du Carmel qui en ont vécu si intensément.

Pour nous aider, nous trouvons ci-joint le texte de la Règle primitive dans l’édition et la numérotation que propose le Père Bruno Segondin dans son livre :

La Règle du Carmel Un projet spirituel pour aujourd’hui, Collection Grands Carmes, édition Parole et Silence.

Il peut être commandé au Centre d’Histoire de la Spiritualité Allée Titus Brandsma 44200 Nantes Tel 02 51 82 38 63 ou 02 51 82 38 09 Adresse électr. : « CEHS@carm-fr..org »

Traduction de la Règle du Carmel par Bruno Secondin -  Word - 57.5 ko"
Traduction de la Règle du Carmel par Bruno Secondin

En nous inspirant du travail du Père Bruno Segondin, nous essaierons de faire non pas, une lecture légaliste de la Règle qui pourrait être une succession de préceptes moralisateurs, mais de nous orienter vers le sens, « vers le projet général que renferme le texte, et qui doit être norme vivante et source d’inspiration », inspiration pour notre vie aujourd’hui, là où nous sommes.Thérèse d’Avila nous dit très fortement de ne pas nous contenter d’être heureuses de ce que « nos pères » ont vécu, mais d’être nous-mêmes « pierres de fondation, c’est-à-dire ouvertes au chemin de l’histoire.

GENERALITES

La Règle comporte un noyau central comme cœur vivant comprenant les chapitres 10 à 15, et dans lesquels on peut retrouver le schéma de la communauté des Actes des Apôtres : Actes 2, 42-47 ; 4, 32-35 ; 13 En effet, dans les deux textes, ce sont les mêmes valeurs qui sont mises en relief :

● la fidélité à la Parole : Règle N°10 7 19 20 22 23 ---Actes 2,42

● la persévérance dans la prière : Règle 10 11—Actes 2,42-46 ; 1,14 ; 4,24-31

● la communauté des biens : Règle 12 13 7 20---Actes 2,44-45 ; 4,32-35 ;6,3

● l’Eucharistie quotidienne Règle 14---Actes 2,42-46

● l’intense union fraternelle Règle Règle 15---Actes 2,42.44-46 ; 4,32

● la centralité du culte quotidien au Temple, lieu de la mystérieuse présence du Seigneur : Règle 14---Actes 2,45 ; 5,12

● les apôtres vivaient avec ardeur le jeûne et l’abstinence : Règle 16 17---- Actes 13,2-3 ; 14,23 ; 2Cor 11,27

Il est possible de dire que la Règle propose non seulement un projet de vie, mais fournit également des critères de discernement pour évaluer la fidélité à son endroit et le degré de maturité atteint. C’est un projet de vie unitaire qui ne vise pas seulement une transformation individuelle.

Voici les points forts qui nous permettront de regarder ce que nous vivons : (nous reprenons ici presque intégralement les pages 76 et 77 du livre de Bruno Segondin) /

Principe de base : cheminer à la suite du Christ, avec générosité, fidélité et sans ambiguïté (individuelle et communautaire) Règle 2. Une profession de foi dans le Christ Seigneur et dans le soutien de l’Esprit (salutation) nourrit ce fondement et se fait le guide du discernement avec autorité, qui a été demandé à Albert.

Structure de la vie commune : la présence d’une autorité représentative choisie à l’intérieur et élue par le collège des frères ; les liens juridiques réciproques (voeux) ; la disposition matérielle des lieux ; la coresponsabilité dans les cas jugés sérieux, c’est-à-dire les décisions qui ont un poids considérable sur la vie du groupe ; l’administration des biens Règle 4-9 et 12-13

Fondements vivants de la fraternité : il s’agit de la Parole et de la prière, la fraternité dans la communauté des biens, la vérification périodique de la fidélité, la réconciliation fraternelle, mais surtout la place centrale de la mémoire pascale (l’Eucharistie quotidienne) dans le centre communautaire Ce sont les chapitres 10-15, dans lesquels se trouvent reproduits le modèle de la communauté de Jérusalem.

Pour fortifier l’homme intérieur : quelques prescriptions pour arriver à la plénitude d’un renouveau de la vie spirituelle : - l’ascèse corporelle : jeûne et abstinence Règle 16-17 pour une existence libérée des tendances hédonistes et pour une imitation de l’ascèse apostolique - une cohérence profonde : pour mener véritablement une vie dans le Christ (au sens paulinien 2Tim3,12) il faut parcourir le chemin de la lutte spirituelle, prendre part aux travaux en commun, imiter l’apôtre Paul, user sagement de la parole dans les rapports avec autrui. Ce sont les chapitres Règle 18-21.

Maturité de la fraternité : Pour mesurer le degré de maturité chez les frères, il faut considérer le rôle de la Parole chez chacun d’eux. La Parole est incarnée et féconde dans le rôle de serviteur qui est celui du Prieur et dans l’esprit de foi qui doit être celui des frères face à son autorité Règle 22-23. Le projet de vie se réalise pleinement si chacun écoute la Parole et la met en pratique de façon cohérente

Discernement et fidélité généreuse  : la modération et la fidélité généreuse (épilogue) sont les signes ultérieurs d’un cheminement qui, s’il réussit bien, conduit à la sagesse du cœur, à l’équilibre serein dans la fidélité. Mais il prépare aussi à l’ouverture devant la nouveauté, considérée dans la perspective du Christ qui revient et de l’Esprit qui guide grâce au don de la « discretio » (en latin, qui signifie aussi bien modération que discernement)

L’équipe de spiritualité de la fédération carmélitaine apostolique

Documents à télécharger