Fiches de travail

Fiches de travail du fr. Didier-Marie Golay du W.E. OCDS d’octobre 2010

Genèse et histoire du Chemin de perfection
GENÈSE ET HISTOIRE DU CHEMIN DE PERFECTION [1] Avec la fête de Notre Mère Sainte Thérèse de Jésus, nous inaugurons d’une certaine manière la deuxième année de préparation à la célébration du cinquième centenaire de sa naissance (1515-2015). Après avoir lu et médité le Livre de la vie, nous sommes invités à (...)
D’un manuscrit à l’autre.
D’UN MANUSCRIT (ESCURIAL) À L’AUTRE (VALLADOLID) La mise par écrit d’un enseignement oral devient un traité spirituel [6] Répondant à la suggestion de ses confesseurs (cf. R 4, 6) et à la demande insistante de ses filles (cf. CEsc Prol. 1), Thérèse, prieure et fondatrice, met par écrit son (...)
Structure du manuscrit de Valladolid
LE MANUSCRIT DE VALLADOLID ET SA STRUCTURE I / Le manuscrit de Valladolid [15] Dans cette seconde rédaction, nous avons déjà noté qu’il s’agit d’une réécriture, d’une réélaboration du traité. Nous avons déjà évoqué les suppressions faites par l’auteur. Il nous faut à présent souligner que Thérèse profite de (...)
L’enseignement du chemin de perfection
L’ENSEIGNEMENT DU CHEMIN DE PERFECTION [20] À l’origine, ce livre (Ms de l’Escurial) ne comporte pas de titre. Quand Thérèse le révise (Ms de Valladolid), elle ajoute une page initiale sur laquelle elle écrit : « Ce livre renferme des avis et des conseils que Thérèse de Jésus donne à ses filles… » Au (...)
Le commentaire du Notre-Père
LE COMMENTAIRE DU "NOTRE PÈRE" [27] Dans la seconde partie du Chemin de perfection, Thérèse expose sa pédagogie de la prière. Pour ce faire, elle se concentre sur l’oraison que nous a enseignée Jésus, le “Notre Pèreˮ : « J’ai cru bon de fonder sur le Pater un aperçu de l’oraison, […] De la sorte on ne (...)