Origine et développement au Moyen-âge (12e - 15e siècles)

du Mont Carmel en Terre Sainte …

Dès le douzième siècle, des hommes vivent en ermites à la recherche de Dieu dans les grottes du Mont Carmel. Ils s’inspirent du prophète Élie qui, 800 ans avant le Christ, s’écrie : « Le Seigneur est vivant devant qui je me tiens ». Albert, patriarche de Jérusalem, leur donne une règle de vie vers 1209. Cette règle, constituée de quelques thèmes majeurs empruntés à la Bible, est centrée sur la prière comme moyen privilégié pour vivre dans la dépendance de Jésus Christ et le servir fidèlement d’un cœur pur.

Pour en savoir plus …

… vers l’Europe

Embarquement pour l'EuropeLa reconquête de la Terre Sainte par les Sarrasins oblige les Chrétiens venus d’Occident lors des Croisades, à partir. De retour en Europe, ils vivent de plus en plus dans les villes où ils constituent de petites communautés priantes au service de la prédication.

Pour en savoir plus …

Naissance des Carmélites…

Un béguinage aux Pays-Bas reçoit la visite d'un évêque Des femmes proches de ces communautés de Frères sont attirées par leur vie de prière. Ainsi par exemple, des béguinages aux Pays-Bas donnent naissance à des monastères de carmélites dans la seconde moitié du quinzième siècle.

… en Bretagne

Jean Soreth, né près de Caen, supérieur de l’Ordre du Carmel de 1451 à 1471, s’efforça de convaincre ses Frères de mener une vie religieuse plus rigoureuse et travailla à la transformation de quelques béguinages des Pays-Bas en monastères de carmélites. Le mouvement ainsi lancé se répandit en Italie, en Espagne et en France avec la duchesse de Bretagne Françoise d’Amboise. Celle-ci épouse le duc de Bretagne à l’âge de 15 ans. Veuve à 30 ans, elle fonde un couvent de carmélites près de Vannes avec l’aide de Jean Soreth et y prend l’habit.

Bse Françoise d'Amboise (1427 - 1485)
Bse Françoise d’Amboise (1427 - 1485)
Bx Jean Soreth (1394 - 1471)
Bx Jean Soreth (1394 - 1471)