Aide ponctuelle à Madagascar

Vivre en Fédération élargit notre tente, nous enrichit spirituellement comme humainement.

Cet été, comme soeur de notre Dame du Mont Carmel, j’ai eu la grâce de partir à la découverte de la mission des Sœurs de Ste Thérèse d’Avesnes et de la Providence de la Pommeraye à Madagascar, notamment à Tananarive, et au Sud Ouest à Tuléar, Manombo et Sakaraha.

Entre deux animations de sessions pour les responsables de communautés puis pour les postulantes, je me suis laissée interpellée par ce beau peuple.

Ce pays produit riz, manioc, oignons, carottes, tomates, courges, vanille…et même du vin !

Sur le marché, on peut trouver aussi des poulets, des canards, du zébus ou du cochon, du poisson ou des crevettes séchées, ainsi que de la vannerie.

Mais même l’aliment de base, le riz, devient hors de prix pour les familles et dans toutes les rues, chacun vend sa petite production pour acheter autre chose !!

Une des difficultés économiques tient au peu de bonnes routes. Elles sont pourtant en nette amélioration pour les grands axes. Souvent les pistes sont sillonnées par les charrettes à zébus, animaux emblématiques du pays, signe de richesse : ils travaillent dur, transportent hommes et denrées, « mora mora »(tout doux).

La pauvreté est partout criante, plus agressive peut-être en ville, plus sereine dans les villages.

Que garder dans mon cœur ? A la fois les rires des enfants tous très beaux et l’inquiétude de certains regards d’hommes, de femmes marqués par la réalité.

La tâche à laquelle les sœurs sont attelées est vraiment immense pour que ce peuple se donne, un jour, les moyens de vivre dans de meilleures conditions.

Soeur Brigitte Marie