49 000 Angers

Angers

Fondé en 1626, sous le vocable de l’Incarnation, le Monastère d’Angers est, chronologiquement, le 38e Carmel de France.

Monastère En 1638, les carmélites achètent, rue Lionnaise, l’hôtel du Puy Gaillard et font bâtir le monastère entre 1646 et 1666, puis la chapelle entre 1715 et 1721.

Pendant la Révolution, les sœurs sont expulsées (en 1792) et se dispersent dans leur famille ou chez des amis du quartier. Neuf d’entre elles sont condamnées à la déportation et emmenées à Vannes. La chute de Robespierre leur rend la liberté, mais la Communauté ne se reformera pas. Le monastère devient hospice, prison, puis hôpital.

En 1850, à la demande de l’évêque, cinq carmélites de Cahors acceptent de venir refonder le Carmel à Angers. C’est alors que, providentiellement, le monastère est mis en vente. Il est racheté par les sœurs grâce à une bienfaitrice. La Communauté actuelle a donc le rare privilège d’habiter le monastère d’origine.

En 1944, le bombardement de la rue Lionnaise détruit la chapelle et les bâtiments de l’accueil. Aucune sœur, cependant, n’y trouve la mort. Les bâtiments endommagés seront reconstruits au début des années 1950.

ADRESSE

Carmel d’Angers - 39, rue Lionnaise - 49100 Angers -
Tél : (33) 02 41 87 72 35 - Fax : (33) 02 41 86 07 74 -
Courrier électronique : carmel.angers carmel.asso.fr

Offices Semaine Dimanche
Laudes 7 h 15 7 h 15
Eucharistie Lundi et Mercredi à 11H15 ; Mardi, Jeudi, Vendredi et Samedi à7 h 45 10 h 00
Oraison 17 h 00 17 h 00
Vêpres 18 h 00 18 h 00

Vous pouvez visiter aussi les pages spéciales du Carmel d’Angers sur le site du diocèse http://catholique-angers.cef.fr/car...

Pour agrandir les photos, « cliquez » sur elles.

Clocher, Carmel d'Angers Jardin et cloître, Carmel d'Angers Vu du cloître, Carmel d'Angers Cloître, Carmel d'Angers Cloître, Carmel d'Angers