28300 Champhol

Champhol (Chartres)

 entrée du Carmel de Champhol (Chartres)

La « vocation » mariale de la petite ville de Chartres attire la fondation d’une communauté de sœurs de Notre Dame du Mont Carmel en 1620.

Si le lieu d’implantation a dû changer au cours des siècles, aujourd’hui le monastère est situé à 4 km de Chartres (Champhol) où la communauté assure sa vocation de prière au cœur du diocèse dans un cadre de silence et de verdure permettant à ceux qui le désirent de profiter du climat de paix et de prière propices au recueillement.

Adresse

Carmel de l’Incarnation - 39, rue de la Cité - 28300 CHAMPHOL Tél : 02 37 21 36 46 - Fax : 02 37 36 01 07

Offices Semaine Dimanche
Laudes 7 h 35 7 h 35
Eucharistie 11 h 30 (9h le samedi) 10 h 30
Vêpres 18 h 00 17 h 30
Vigiles -Complies 20 h 30 20 h 30

Pour en savoir plus …

Photos Intérieur du carmel Intérieur du carmel 2 Chapelle du Carmel Autel de la Chapelle

Note historique

Souhaité par le Cardinal de Bérulle, le Carmel de Chartres eut pour fondatrice Mademoiselle d’Attichy, nièce de Monsieur de Marillac.

Installation provisoire. Le 14 juin 1620 Mère Geneviève de Saint Bernard (3° fille de Madame Acarie) arrive à Chartres avec six autres carmélites du couvent de la rue Chapon, à Paris. Elles occupent d’abord une petite maison dans la rue St Pierre, à l’angle de la rue du Chêne Doré.

Rue des Lisses La communauté s’installe ensuite dans une autre habitation achetée rue des Lisses, maison aussi inconfortable que la première. Les soeurs sont alors voisines des Chevaliers de Malte, d’un côté, des Jacobins ( Dominicains) de l’autre (aujourd’hui communauté des soeurs de St. Paul de Chartres).

En 1659, les Carmélites achètent une partie des domaines de l’Ordre de Malte et en 1660 on y commence la construction d’un couvent régulier.

En 1792. la Révolution disperse la communauté et le monastère de la rue des Lisses deviendra la maison d’arrêt de Chartres.

En 1802, regroupement de quelques soeurs dans une partie des locaux de l’ancienne Visitation, rue de Beauvais.

Rue des Jubelines Le 4 juin 1836 la communauté occupe les bâtiments du monastère nouvellement construit sur un terrain acheté hors de la ville. En 1886 puis en 1891 : deux expropriations successives d’une partie du jardin pour l’établissement de la voie ferrée. 1901 . Exil de la communauté en Hollande . 1921 . Retour des soeurs au monastère de la rue des Jubelines.

1956. A la demande du Père M. Eugène, une soeur de la communauté participe à la fondation du carmel de Fianarantsoa à Madagascar. De ce fait, la communauté reste très en lien encore aujourd’hui avec les carmels de ce pays.

Octobre 1979 . Les bâtiments de la rue des Jubelines ne sont plus adaptés aux besoins de la communauté et trop proches de la voie ferrée de plus en plus bruyante. La communauté s’installe à Champhol au nord-est de Chartres.

En 1995 . La fermeture du Carmel de Tours enrichit la communauté de 6 soeurs et nous met en relation plus étroite avec le carmel de Brazzaville, fondé en 1974 par 2 carmélites françaises dont une tourangelle.

Artisanat

Soeur en oraison La communauté a 2 ateliers :

- Décoration sur porcelaine.

- Fabrication de jouets en tissus, cadeaux de naissance…

VENTE SUR PLACE AU MAGASIN

Ces 2 ateliers travaillent en lien avec les Artisanats Monastiques de Paris, Lille, Lyon, Marseille, Rennes et Toulouse.

Accueil

Accueil : trois chambres et une pièce indépendante pour un petit groupe.