Conseil Fédéral élargi d’août 2010

Laïcs et religieux ensemble nourris du Carmel

Le Conseil Fédéral réuni à la Pommeraye du 26 au 30 juillet 2010 fut un temps fort et riche de partages, de connaissance mutuelle, de ressourcement, dans un climat convivial et fraternel, autour du thème :

« En Eglise, cheminer ensemble, laïcs et religieuses, nourris de la spiritualité carmélitaine »

Deux intervenants sont venus nous donner un éclairage et nous aider à approfondir cette nouvelle réalité de l’Eglise d’aujourd’hui : Sœur Bernadette Delizy, Sœur de Ste Clotilde, et le Frère Antoine-Marie Leduc Carme de Lisieux.

Trois grands moments ont marqué notre réflexion : * L’écoute de tout ce que nous vivons dans nos Congrégations en lien avec des laïcs Après ce temps d’écoute, Bernadette Delizy nous a renvoyé une première réaction avec trois images symbolisant ce qu’elle a vu et entendu :

  • des fourmis : baptisés hommes, femmes, laïcs, prêtres, qui cherchent la nourriture et qui apportent leur soutien.
  • des disciples comme Jean-Baptiste qui ne garde pas pour lui mais oriente vers le Christ.
  • l’Evangile qui se répand et l’Esprit qui est à l’œuvre.

* Bernadette Delizy : nous a donné l’interprétation théologique tirée de ces relations entre chrétiens et instituts. Aujourd’hui, des hommes et des femmes sont assoiffés de Jésus-Christ, ils ont besoin de témoins qui indiquent un chemin possible pour vivre davantage leur baptême au cœur de la société.

* Frère Antoine-Marie OCD nous a partagé comment l’Ordre du Carmel vit ses liens avec les laïcs puis il a fait ressortir ce qui, dans la spiritualité carmélitaine, peut nourrir une vie de baptisés, laïc ou religieux. L’originalité du Carmel est de rappeler l’intériorité au monde. La question n’est pas tant de faire quelque chose pour Dieu mais comment je vais vivre avec Dieu ce que j’ai à vivre.

La dernière journée fut orientée vers l’avenir et sur l’aide mutuelle dans ce domaine.

Ce Conseil fut aussi l’occasion de mieux connaître les sœurs vivant à la Pommeraye. Les temps de convivialité et d’approfondissement de notre spiritualité ne furent pas oublié. En cette année où nous travaillons la Vie de Thérèse nous avons retenu le chapitre 36 relatant la fondation du couvent de St Joseph : film, partage du texte et prière nous ont montré Thérèse au milieu des épreuves mais pleine de foi et d’abandon à son Seigneur !

Venant des différents coins du monde, les Régionales nous ont rappelé l’internationalité et l’inter culturalité de notre Fédération. Après ce temps fort de rencontre, nous vous encourageons à partager avec les laïcs ce trésor qui nous fait vivre et nous dynamise pour la mission !