Croire à l’Esprit Saint

« L’Esprit-Saint ! … Personne mystérieuse qui, en Dieu, est un lien d’amour. Une personne qui est l’amour subsistant. Une personne qui est tout amour en Dieu. […] »L’Esprit-Saint venant en nous, c’est le passage de Dieu en nous, c’est l’habitation de Dieu en nous. Rendons-nous bien compte que Dieu est là, avec nous ; que le ciel ce n’est pas un lieu indéterminé : il est en nous : le ciel c’est nous, c’est notre âme portant Dieu. […]

« L’Esprit-Saint, personne mystérieuse qui déroute nos possibilités de compréhension, qui n’est qu’un souffle infini d’amour, est là en nous, vit en nous, repose en nous. »Soyons accueillant pour cet Esprit-Saint, soyons désireux de sa venue. Soyons silencieux pour Le laisser s’établir en nous, pour que tout notre être, notre âme soient imprégnés de cette présence de l’Esprit d’amour qui nous entraînera dans ce cycle immense de la Vie Trinitaire. […]

« Il n’y a qu’un Etre qui puisse enseigner et qui enseigne d’une façon vivante, c’est l’Esprit-Saint ! »Le Maître d’oraison ne peut être que l’Esprit-Saint, l’Esprit d’amour, le souffle d’amour. L’Esprit-Saint qui est l’immensité d’amour en Dieu, qui est ce lien d’amour qui fait que le Père contemple le Verbe, que le Verbe contemple le Père et qu’Ils s’étreignent immensément dans l’Infini de la personne de l’Esprit-Saint qui a réalisé ici-bas toutes les œuvres d’amour. […]

« Est-ce que nous faisons appel aux leçons vivantes de l’Esprit-Saint qui est le seul maître de l’oraison ? qui, d’une action discrète nous entraînera toujours plus loin dans l’intimité de Dieu, qui nous couvrira toujours de plus en plus, Etre mystérieux qui nous enveloppe. […] »

Extraits de la retraite de Pentecôte 1941