La Parole de Dieu dans le Règle du Carmel

LA PAROLE DE DIEU

La communauté vit et chemine en accord avec son projet de vie et en conformité avec les perspectives de la Règle dans la mesure où la Parole la domine.

Elisabeth de la Trinité

Il faudrait relire toute la « Dernière retraite » pour saisir combien elle a puisé dans l’Ecriture la lumière sur sa vocation profonde. Citons seulement… ● DR6 « C’est Saint Paul qui nous fait part de cette élection divine » ● DR9 « Aujourd’hui, c’est Saint Jean qui…. » ● DR32 « C’est encore Saint Paul… » ● DR 24 « Voilà le chemin tout tracé. » ● DR29 « C’est donc près du grand apôtre que je vais m’instruire… » ● DR36 « Cette vocation, l’Apôtre en a souvent révélé la grandeur… » ● NI 15 « O Verbe éternel, Parole de mon Dieu, je veux passer ma vie à vous écouter, je veux me faire tout enseignable afin d’apprendre tout de vous.. »

Thérèse de L’Enfant Jésus

Elle aussi trouve sa voie dans l’Ecriture le sens de sa vocation et relit bien des épisodes de sa vie ou de celle de ses correspondants. Son œuvre est truffée de paroles de L’Ecriture. ● PN 24 strophe 12 Quand elle commence à écrire son MsA elle prend l’Evangile, et jusqu’au bout de sa vie elle progressera dans la compréhension de la Parole ● MsC 11v° ● MsB 3v° « j’ouvris les épîtres de Paul afin d’y trouver quelque réponse.. » ● MsC 34r° ● MsC 36v° ● MsA 45v°… ● LT 87 ● LT 108 ● LT 143 ● LT 165 ● LT193LT 226 Thérèse d’Avila L’édit de Valdès qui ordonna de brûler tous les livres en castillan priva Thérèse d’une source importante, elle qui n’abordait pas l’Ecriture en latin…mais elle eut son « livre vivant », les nombreuses communications du Christ ressuscité ● Vie 27,4-5 Sa vie fut guidée par ces « paroles reçues », qu’elle voulut toujours faire vérifier par l’Eglise en la personne de ses confesseurs Ces paroles sont efficaces et donnent des fruits de vie ● Vie 24,5-6-7 Elle voudra commenter le « Notre Père », que nous trouvons dans le Chemin de Perfection Dans les « Pensées sur l’amour de Dieu », le titre du premier chapitre s’énonce ainsi : « Difficulté qu’il y a à comprendre le sens des paroles de la Sainte Ecriture… », un peu plus loin elle s’empresse de nous dire que le sens profond d’un texte nous est donné par le Seigneur ● Pensées sur l’amour de Dieu (Grégoire page 1390 ; Marcelle Auclair 561, 1)

Jean de la Croix Il est presque inutile de signaler que toute son œuvre n’est pratiquement qu’un commentaire spirituel de la Parole de Dieu. Citons par exemple « le Cantique Spirituel », commentaire du Cantique des Cantiques. Il n’y a pas une page sans une allusion explicite ou implicite à la Parole de Dieu. Lui aussi affirme que c’est Dieu qui en donne une entière compréhension, quand il le juge bon ● Montée du Carmel livre II 20,3 - livre II 26 (Cerf page721) Il faut être vigilant dans notre manière d’écouter ce qui pourrait sembler être en nous « parole de Dieu » ● Montée du Carmel livre II 28 à 30 La Parole de Dieu est pleine de puissance, elle opère substantiellement dans l’âme ce qu’elle signifie, c’est pourquoi Jean de la Croix les nomme « paroles substantielles » ● Montée du Carmel livre II 31

Edith Stein : voir texte dans l’article spécifique