La prière a un début, un milieu, une fin …

Nous avons vu qu’il était important d’entrer dans la prière avec une certaine disposition du cœur. Lorsque nous rencontrons une personne, nous ne commençons pas à parler avec elle directement. Cela n’est pas très poli !

Il y a d’abord le temps de la prise de contact. Nous nous saluons mutuellement. Nous nous demandons des nouvelles de notre santé, de nos familles, etc. Puis enfin, nous abordons le vif du sujet…

Cela peut paraître conventionnel mais c’est une loi humaine universelle … qui peut prendre beaucoup d’ampleur dans certaines cultures !

Pourquoi en serait-il autrement avec Dieu ?…

Ce que nous faisons pour entrer en prière, pour nous mettre à la disposition de l’Esprit Saint est en quelque sorte une manière de dire poliment « bonjour » à Dieu.

Il y a donc un début de la prière qui est à soigner particulièrement, pour dire « bonjour » à Dieu…

L’invocation à l’Esprit dont il a déjà été question,… mais aussi un temps pour lire le passage d’Écriture ou le texte qui nous servira de support, peuvent faire partie de ce « bonjour » !

Un autre moment à soigner, c’est la fin de notre prière !

Comme dans une rencontre : après avoir échangé nous nous disons « au revoir », nous prenons congé l’un de l’autre en nous promettant une nouvelle rencontre…

De même, ne cessons pas notre temps de prière sans prendre congé de Dieu d’une manière ou d’une autre.

Soyons polis avec lui !

En particulier, prenons le temps de le remercier de ce moment passé avec lui, qu’il ait été difficile ou agréable, et, le cas échéant, demandons-lui aussi pardon de notre nonchalance, de notre lourdeur, de notre maque d’écoute.

Remettons notre vie entre ses mains, confions-lui les activités et les rencontres qui vont être les nôtres prochainement.

Bref, sachons dire au Seigneur : « au revoir » et « merci » !

Et entre ces deux moments bien précis, que faisons-nous ? Eh bien ! ce que nous pouvons !… Et le Seigneur, lui, fera ce qu’il voudra ! Et ce sera très bien ainsi, soyons-en sûrs !!!