Le retour du Seigneur dans la Règle primitive du Carmel

ATTENDRE LE RETOUR DU SEIGNEUR

Toute la Règle doit être lue comme une recherche pour donner forme de vie et de concrétisation au mouvement d’attente du Seigneur. R 15 19 21 23 24 Le présent n’est pas tout, il est seulement provisoire, il est plein d’attente et d’espérance. C’est comme si on voulait faire émerger du présent et anticiper dans la vie l’effet de l’arrivée du Seigneur. Anticiper est une expression de l’espérance, c’est vivre déjà et sans retard ce à quoi l’on espère, c’est aller au-delà de ce qui est donné et organisé pour une aventure de foi active et d’espérance vigilante L’horizon ultime du christocentrisme de la Règle est orienté vers la SOLIDARITE DANS L’HISTOIRE et non pas hors de l’histoire Toute forme d’installation et de distraction est repoussée comme déviante. La conclusion de la Règle incite à aller au-delà pour une exploration plus radicale quand l’Esprit pousse à travers les évènements personnels, ecclésiaux ou historiques à donner davantage. L’Esprit fournit aussi les critères de jugement : discrétion, modération, discernement.

Thérèse d’Avila ● Premières demeures 2 , 16-17 (Grégoire page 832 ; Marcelle Auclair 883)