14100 Lisieux

Lisieux

Visitez le site dédié du carmel de Lisieux : www.carmeldelisieux.fr

Vous pouvez aussi aller à la rencontre de Sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus et de la Sainte Face en cliquant sur Visage de Thérèse

Le Carmel de Lisieux, vue générale

Retour Sommaire

Adresse

Monastère du Carmel de Lisieux
37 rue du Carmel – 14100 Lisieux
Téléphone : (33) 02 31 62 90 46
Fax : (33) 02 31 62 27 35
Courrier électronique : carmel.lisieux (arobase) orange.fr

Horaires des Offices à la Chapelle du Carmel
Offices Semaine Dimanche et jours fériés (1)
Laudes 7 h 20 8 h 00
Eucharistie avec la communauté 9 h 00 11 h 15
Eucharistie sans la communauté 8 h 00 et 11 h 15 9 h 00
Milieu du jour 13 h 45 13 h 45
Vêpres 18 h 00 18 h 00

(1) ainsi que les 16 juillet, 1er et 15 octobre, 14 décembre.

Retour Sommaire

L’histoire

2La fondation2

Photo ancienne de la rue du Père Zacharie bordant le CarmelDeux jeunes femmes frappent à la porte du carmel de Pont-Audemer, mais ne peuvent y être admises en raison de leur santé. Elles souhaitent aider à la fondation d’un carmel. Un prêtre de Lisieux, le P. Sauvage s’enthousiasme pour ce projet. Le Carmel de Poitiers se propose pour la fondation. Le 15 mars 1838 à 4h du matin, le groupe de fondatrices arrive à Lisieux .

Une maison est achetée rue de Livarot. Le 5 septembre 1838 la petite communauté entra définitivement dans la clôture de son nouveau carmel. La chapelle est construite (1845-1852) et d’autres travaux sont effectués pour transformer les quelques maisonnettes en un monastère.

2Thérèse Martin2

Thérèse à 14ansNée en 1873, une jeune fille de 15 ans, Thérèse Martin entre au Carmel de Lisieux dans lequel se trouvent déjà deux de ses sœurs. Elle y meurt le 30 septembre 1897 après 9 années de vie cachée, laissant quelques écrits. Ses manuscrits autobiographiques sont édités…. Et leur diffusion très rapide fait connaître largement sa vie et sa spiritualité. Elle est béatifiée puis canonisée en 1925, devient Patronne des missions en 1927 et est proclamée docteur de l’Eglise en 1997.

Pour en savoir plus, Sainte Thérèse de Lisieux

2Au carmel la vie de prière continue2

La chapelle du carmel de Lisieux devient un lieu de pèlerinage mondialement connu. Les sœurs carmélites continuent de vivre leur vie de prière. La chapelle du Carmel est agrandie pour faire face à l’afflux des pèlerins et pour permettre la vénération des reliques de Thérèse. Des bâtiments d’accueil sont construits autour de la chapelle.

2En 1997 centenaire de la mort de Thérèse2

Fêtes thérésiennes, devant la chapelle du Carmel Pendant l’année du centenaire de la mort de Thérèse, les pèlerins affluent toujours plus nombreux. confrontée à leur petit nombre, les carmélites commencent une réflexion sur l’avenir de la communauté.

Retour Sommaire

La refondation

2Une réflexion soutenue par l’Ordre du Carmel2

Suite au centenaire de la mort de Sainte Thérèse, après réflexion de la communauté des carmélites de Lisieux, le préposé général des carmes, venu célébrer la Pentecôte 1999, propose un renouvellement en profondeur et lance un appel aux Carmels de France pour que des sœurs viennent rejoindre Lisieux. Il s’agissait de vivre une réelle « refondation ». Plusieurs carmélites acceptèrent de vivre cette expérience.

2Un réaménagement des lieux 2

Carmel de Lisieux, le neuf et l'ancien !Pendant ce temps, les travaux étaient entrepris pour permettre aux sœurs de vivre dans des lieux décents. L’ancien carmel de briques était relié par une aile à un nouveau bâtiment, d’une confortable et lumineuse simplicité.

2Pour une nouvelle communauté2 La communauté de Lisieux rassemblée

En 2003, 18 sœurs fondent la nouvelle communauté, et elles élisent une prieure. En cette année 2009, 24 sœurs, de 24 à 92 ans, composent la communauté.

Les soeurs du noviciat de Lisieux vous saluent !Et, surprise : une fois l’installation terminée, plusieurs novices frappent à la porte et décident de venir partager notre vie ! Cela nous a confirmé que Dieu voulait cette « refondation ». A Pâques 2006 eût lieu la première profession temporaire dans notre nouvelle communauté.

Retour Sommaire

Vivre ensemble

2De nouvelles manières de vivre2

Communauté de Lisieux, soeurs en dialogue Sous la houlette de la prieure, chaque sœur exprime ses désirs et, ensemble, elles décident comment elles veulent vivre dans les nouveaux bâtiments.

La prieure met l’accent sur la formation et nous apprenons, grâce à des intervenants compétents, l’art de la communication, afin de créer entre nous une relation vraie et profonde.

Cette formation continue se fait à tous les niveaux, tant pour la prieure que pour la maîtresse des novices, l’économe ou les responsables des différents ateliers de travail. Chacune s’exprime et donne son maximum car la plupart des décisions sont prises après partages et débats dans un climat d’écoute et de prière.

Ainsi pour décider de la rénovation de la chapelle et de la place de chacune, une équipe d’animation au discernement communautaire de Namur est venue nous aider. N’est-il pas temps, par exemple, de prier en plus grande proximité avec les pèlerins ? de rendre visible la prière commune des sœurs, alors que, jusqu’à présent, nous priions dans une chapelle latérale, cachées à la vue de la foule ? C’est l’occasion de relire l’histoire de la communauté, de se réapproprier le chemin parcouru et, pour les novices, de prendre conscience de leur héritage.

2Accueillant la différence comme une richesse2

Communauté de Lisieux, rencontre fraternelle Nous ne nous sommes pas choisies, mais c’est le Seigneur qui nous a réunies ici. De cultures, d’éducations très diverses, nous apprenons à vivre ensemble un long chemin d’humanité. Venant du Rwanda, du Québec d’Israël, du Bénin, de la Réunion et de tous les coins de France, nous nous apprivoisons les unes les autres, confrontant nos manières de faire et de vivre. Quelle joie quand, dépassant nos a priori, nous découvrons la richesse de cette diversité.

Retour Sommaire

Un carmel missionnaire

2Les fondations2

Les trois fondatrices du Carmel de Lisieux

Le Carmel de Lisieux, dès ses origines a vécu de l’esprit missionnaire de l’Ordre du Carmel. Il a en effet fondé à Saigon, en 1861, le premier Carmel d’Extrême-Orient. La semence partie de Lisieux devint féconde, puisque de Saïgon sortirent : Hanoï (Tonkin), Pnom-Penh (Cambodge) et, par eux, successivement : Hué (Annam), Bui-Chu (Tonkin), Ilo-Ilo (Philippines), Bang-Kok (Siam), Manille (Philippines), Thanh-Hoa (Tonkin), Yunnan-Pu (Chine) et Singapour (Malacca).

Entre 1922 et 1965 plusieurs sœurs de Lisieux sont parties pour aider et fonder des carmels en Asie.

2Des amitiés spirituelles profondes 2

Si l’amitié de Thérèse pour Théophane Vénard et pour son frère missionnaire, le Père Roulland, est largement connue, les sœurs du Carmel de Lisieux restent encore aujourd’hui très proches des séminaristes et des prêtres des Missions Etrangères de Paris (MEP) et de tant d’autres missionnaires.

2Et un réseau de relations 2

Des liens se nouent tissés par le courrier, les visites et les célébrations souvent internationales qui nous donnent de sentir profondément l’universalité de l’Eglise.

Retour Sommaire

la chapelle et les espaces visiteurs rénovés

Présenter sainte Thérèse d’une manière renouvelée
Assurer un meilleur accueil aux visiteurs
Favoriser la prière des carmélites et des pèlerins

2Pourquoi cette rénovation2

Future façade du Carmel de LisieuxDevant l’âge des bâtiments du Carmel et pour répondre à l’afflux croissant des pèlerins, nous avons choisi d’engager la réorganisation de l’ensemble des constructions qui entourent la Chapelle du Carmel.

Le rayonnement du message et de la figure de Sainte Thérèse à travers le monde sont devenus si importants qu’il fallait trouver les moyens de mieux accueillir les visiteurs tout en permettant aux Carmélites de vivre leur vocation de prière

Pour permettre aux visiteurs et aux pèlerins de s’immerger dans « l’univers de Thérèse », le choix a été fait d’offrir un parcours qui donnera à chacun l’occasion de découvrir la vie de la Sainte, d’approfondir son message et son rayonnement.

Cette réorganisation a aussi été pensée pour permettre aux carmélites de continuer leur vie de prière dans la chapelle du Carmel, tout en la rendant accessible aux visiteurs qui le souhaitent.

2Qu’y trouve-t’on ?2

3Un itinéraire3

  • Un accueil personnalisé des pèlerins (dans le bâtiment à droite de la chapelle).
  • Une première séquence audiovisuelle courte présente Sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus.
  • La traversée de la cour invite chacun à découvrir le paradoxe d’une communauté de carmélites qui, comme Thérèse demeure dans ce lieu clos pour mieux s’ouvrir au monde entier. Cette cour, délimitée par une grille de verre et de bois, est ouverte sur le parvis de la ville. Des phrases de Thérèse inscrites sur les vitres vous invitent à avancer avec elle plus avant dans l’intériorité du Carmel..
  • Une grande salle d’exposition, mêlant objets qu’a connu Thérèse, documents, images fixes et animées vous permet d’avoir un aperçu de l’ouragan de gloire de Thérèse aujourd’hui et des ses origines. Qui donc est Thérèse de l’Enfant Jésus ? Qu’est-ce que le Carmel ? La deuxième partie de la salle vous fait entrer avec Thérèse au Carmel, lieu de sa sanctification..
  • Ce parcours débouche sur une vaste salle lumineuse offrant la possibilité de se recueillir et de rencontrer un prêtre. Le visiteur peut ensuite se diriger vers la chapelle..

3La chapelle du Carmel3

Elle se veut avant tout un lieu de prière, qui nous introduit dans la spiritualité du Carmel dont Thérèse a vécu. Sa grande sobriété est une invitation à entrer au désert, lieu de la rencontre avec Dieu. Rien, ici, n’accroche la sensibilité ni ne détourne l’attention de la présence divine, au contraire, tout tourne le regard vers le Christ qui nous attend. Le bois, symbole de la clôture monastique, entoure le pélerin comme une invitation à l’intériorité.

3La châsse des reliques de Sainte Thérèse3

Par sa position discrète, mais très réelle dans cette chapelle, elle rappelle la présence tout aussi discrète et réelle de Thérèse auprès de celui qui se met ainsi en prière, dans le silence, respectant ainsi le recueillement et un déroulement paisible des offices liturgiques. Les pèlerins pourront la vénérer par un accès direct rendu possible, spécialement pendant les célébrations liturgiques dans la chapelle.

Carmel de Lisieux, plan des travaux de rénovation

Retour Sommaire

Les productions du Carmel

Les sœurs vivent du travail de leurs mains, Il est possible de passer une commande par correspondance.

2Les abat-jour :2 Nous fabriquons des abat-jour décorés avec les fleurs du jardin du Carmel. Plusieurs tailles sont possibles.

Abat-jour, Carmel de lisieux

Contact : Atelier d’abat-jour
37 rue du Carmel - 14100 LISIEUX
Tel : 02 31 62 90 46 - Fax : 02 31 62 27 35
carmel.lisieux (arobase) orange.fr

2La reliure :2 Reliure de livres sur commande

2La confection :2 vendues dans les magasin d’Artisanat Monastique

2Les cartes, images et bougies :2 à la porterie du monastère

2Les chapelets :2 Faits par les carmélites de Lisieux. À la porterie du monastère ou par correspondance.

Chapelets, scapulaires et images ; Carmel de Lisieux

Retour Sommaire

Les archives thérésiennes

Plusieurs sœurs travaillent à mettre à jour les archives consacrées à Thérèse et à sa spiritualité et à aider les chercheurs désireux de travailler sur Thérèse de Lisieux.

Visitez le site consacré aux archives des documents consacrés à la petite Thérèse Archives thérésiennes

Retour Sommaire