Entrez et priez (mai 2011)

Si cet amour que tu me portes,
Mon Dieu, est comme celui que je te porte,
Dis-moi où est-ce que je m’arrête ?
Et toi, où t’arrêtes-tu ?

Thérèse d’Avila

Dieu, tu es mon Dieu,
je te cherche dès l’aube :
mon âme a soif de toi ;
après toi languit ma chair,
terre aride, altérée, sans eau.

du Psaume 62