Nouveau Conseil Général des Soeurs de la Providence de la Pommeraye

De gauche à droite : Soeurs Marie-Sidonie, Joëlle, Lizeth, Mariannick Au terme du processus de discernement qui a duré trois jours, le Chapitre a la joie de vous annoncer la composition du nouveau gouvernement général

Supérieure générale :

Sr Mariannick CANIOU (France)

Assistante générale :

- Sr Mariette CHARLOUX (France)

Conseillères générales :

  • Sr Lizeth GOMEZ ARCHAGA (Honduras)
  • Sr Marie-Sidonie KAFANDO (Burkina-Faso)

Pour la première fois dans l’histoire de la congrégation le conseil Général est international.

L’internationalité, sujet abordé au cours de la première partie du chapitre se concrétise aussi au sein du gouvernement. C’est avec joie et grande émotion que cette nouvelle a été reçue par les soeurs de la congrégation présentes sur place ce matin du 20 juillet 2009 et par le biais des réseaux téléphoniques et internet pour toutes les autres.

Mariannick Caniou devient la treizième supérieure de la Congrégation…

Extraits du journal Courrier de l’Ouest édition du 21 juillet 2009 Mariannick CANIOU élue supérieure générale des Soeurs de la Providence de La Pommeraye

« Pas de fumée blanche, mais un carillon inhabituel ce lundi matin pour annoncer, à toutes les Soeurs mais aussi au personnel, l’élection de la supérieure générale et de ses 3 conseillères. » Ce fut très fort, plein d’émotion. Les applaudissements eurent du mal à cesser" a rapporté une des Soeurs. Pour la première fois dans l’histoire de la Communauté, l’internationalité entre dans ce conseil puisqu’une conseillère vient d’Honduras et une autre du Burkina. Depuis le 5 juillet, 45 religieuses, venant des 3 « régions », Afrique de l’ouest, Amérique centrale, France et Madagascar, sont réunies en « chapitre » pour faire le point sur les 6 années passées et valider les orientations pour les 6 prochaines.

La première semaine a permis aux capitulantes des différentes régions d’exprimer une ligne forte apostolique et d’insister sur un ou deux points spécifiques. La deuxième semaine, elles ont échangé sur l’interculturalité, l’internationalité, l’accompagnement des Soeurs aînées… mais aussi essayé de discerner qui pourrait « gouverner et animer » la congrégation pendant les 6 prochaines années. Quelle équipe pourrait relever les défis de demain.

« Si en 2003, il y avait eu une prise de conscience de l’internationalité grandissante, en 2009 l’évolution a été encore plus importante puisque les 45 capitulantes ont élu, dès le premier tour, la supérieure générale et ses 3 conseillères, dont une d’Amérique centrale et une autre d’Afrique » a souligné la nouvelle supérieure…"