Nouvelles de Bagdad (mai 2011)

Extrait du rapport de frère Ghadir lors du chapitre

Voici des extraits du rapport du couvent de Bagdad ND de Fatima réalisé par le frère Ghadir à l’occasion de notre chapitre provincial qui a eu lieu les deux premières semaines du mois de mai à Avon.

ND de Fatima
ND de Fatima

Situation actuelle du Pays :

La situation du pays ne s’est pas concrètement améliorée depuis le commencement de la guerre il y a environ 8 ans. Les attentats baissent en nombre, non en intensité. Nous constatons aisément que l’infrastructure du pays totalement détruite, en est au même point. Cette année 2011, est une année charnière. Les dernières troupes de l’armée américaine devraient quitter l’IraK définitivement d’ici la fin de l’année. Depuis deux mois déjà, les différents partis politiques et groupes militaires s’expriment pour ou contre ce retrait. La majorité chiite y est favorable et exige que les délais prévus soient respectés. La minorité sunnite demande au contraire que les troupes américaines restent, voyant dans leur présence une garantie tant pour la paix intérieure qu’avec les pays voisins. Ce départ va accroître du désordre et reportera à plus tard la reconstruction du pays tant attendue. Sans perspective d’avenir, les gens, surtout les chrétiens, sont tentés de partir.

frère Ghadir
frère Ghadir

Situation de l’Eglise en Irak et vie des chrétiens :

Du début de la guerre (1990) à ce jour, la situation de l’Eglise a été affectée négativement par la situation générale du pays. Les responsables des Eglises n’ont pas su évaluer les changements nés de cette situation ; d’où un échec pour soutenir et donner espoir aux fidèles. Notons aussi la grande progression des groupes protestants arrivés avec les troupes américaines. Celles-ci cherchent à attirer les chrétiens des anciennes églises. Autre cause d’affaiblissement. Le massacre de l’église syrienne, ND de la Délivrance le 31 octobre 2010, a marqué une étape nouvelle et grave. Après six mois, violences et menaces subsistent malgré la présence accrue des points de sécurité aux abords des églises. Cette multiplication des attentats contre les chrétiens soulève bien des questions quant à leur avenir en Irak. Depuis le 31 octobre, et peut-être pour la première fois, on est surpris d’entendre de la bouche même de certains évêques et prêtres des invitations à quitter l’Irak ! Cela est significatif. Plus de 1.450 familles chrétiennes se sont réfugiées dans les gouvernorats du Kurdistan irakien ainsi que dans les villages chrétiens de Mossoul, au nord du pays. Erbil (capitale du Kurdistan), connaît le plus grand afflux avec 930 familles chrétiennes arrivées depuis l’attentat d’octobre.

Vie et apostolat des frères carmes de Bagdad

Dans ce contexte difficile, notre petite communauté essaie, avec ses limites, de trouver sa place dans l’Eglise locale. Nous sommes trois frères : deux profès simples Hilal et Rafid, et moi-même. Hilal devrait faire ses vœux solennels le 16 juillet prochain [reportés au 20 juillet]. Rafid a encore 2 à 3 ans d’études. Dans la mesure du possible, nous restons fidèles à notre vie carmélitaine : messe conventuelle journalière et dominicale, deux heures de l’oraison, laudes, vêpres et complies ; réunion communautaire hebdomadaire, récréations, « journée de désert » ; etc. Mais devant la situation tragique quotidienne, une question se pose à nous continuellement : nous réfléchissons à notre responsabilité, nous sommes poussés à tout réexaminer, à renouveler notre apostolat, nos méthodes… Je formulerai cela ainsi : quel est notre rôle de carmes dans cette situation nationale ? En fait, en plus de l’importance des messes dominicales pour notre quartier (puisque notre église est la seule dans ce secteur depuis la fermeture de l’église chaldéenne), des urgences se sont imposées à nous : catéchisme et première communion, service des jeunes chrétiens du quartier, des pauvres, des familles déplacées. Du fait de l’absence du prêtre de la paroisse, nous nous sentons responsables des chrétiens de notre quartier. Il y aussi l’apostolat à la cathédrale latine, dans notre centre spirituel saint Joseph et à la maison de retraite spirituelle ND du Mt Carmel. Ces lieux restent proches de notre couvent.

Profession simple du fr Rafid 8 09 09
Profession simple du fr Rafid 8 09 09

Le centre « Saint Joseph », rattaché à la cathédrale a été inauguré en l’an 2000. Une de ses activités est l’Institut de la formation et de la Vie Spirituelle, destiné aux responsables laïcs. Depuis 1997, nous accompagnons en ce lieu divers groupes : groupes bibliques, de prière, confrérie « Les frères du Christ », « Les filles de Notre Dame de Mont Carmel » (association laïque de fidèles érigée officiellement sous l’autorité de Mgr. Jean Sleiman en 2001).

En 2006 nous avons repris et réaménagé un de nos couvents (N.D. du Mont Carmel). Nous l’utilisons comme centre de retraite spirituelle. Le groupe des consacrées laïques (Les filles de N. Dame de Mont Carmel) l’anime depuis sa création. Le 22 septembre 2008 : inauguration en ce lieu de la « Fraternité de Notre Dame », (fraternité du scapulaire) qui comprend 52 membres. Le 1er octobre suivant : création d’un groupe de l’OCDS : 26 membres aujourd’hui. Cette année, après Pâques, tous les membres ont fait la promesse temporaire… C’est un signe d’espérance dans la situation présente. 2008 était l’année de l’apostolat. Elle fut très féconde. Nous avons créé des activités visant en priorité la jeunesse chrétienne de Bagdad, sans négliger les chrétiens dans leur ensemble. Nous avons ainsi lancé quelques activités nouvelles et très diversifiées que le cadre de cet article ne permet pas de développer. Les groupes de laïcs mentionnés plus haut, nous aident à animer ces nouvelles activités. Nous consacrons deux jours par semaine à l’accompagnement spirituel. C’est une demande très forte en Irak. Elle est assumée depuis longtemps surtout par les carmes.

Le jour de la fête de Pâques 2011 correspondait au premier anniversaire de l’attentat contre l’ambassade d’Iran, à 150 m de notre couvent. On imagine les dégâts que cela a produit chez nous : chute du toit de notre église, bâtiment couventuel endommagé. Après plusieurs mois des travaux, nous avons inauguré notre nouvelle église le 15 Août dernier (2010). La célébration était présidée par notre évêque Jean Sleiman. Notre Père Provincial, frère Olivier-Marie, arrivé à la veille, était présent. Mais avec la situation difficile du pays, nos églises se vident et nous restons impuissants à freiner ce mouvement. Nous voulons ici rendre grâce à Dieu pour tout ce qu’Il a fait pour nous, ainsi que pour la présence de notre frère provincial Olivier-Marie. Chacun de ses passages à Bagdad nous est un soutien, de même que ses contacts téléphoniques réguliers, qui nous unissent toujours plus à tous les frères de la Province.

Préparation du dimanche des rameaux
Préparation du dimanche des rameaux

Un regard vers l’avenir :

La situation tragique que nous venons de décrire, l’immigration massive des chrétiens, le dépeuplement des églises, nous mettent face à une réalité très décourageante. Mais celle-ci nous oblige à aller vers l’essentiel  : de vivre dans la foi notre vocation de chrétien, et de carme. Pour cela, nous demandons tous les jours, la grâce de pouvoir continuer à vivre fidèlement notre vocation, malgré nos limites. Voici notre ligne d’action :

  1. Première des priorités : travail avec la jeunesse qui est l’avenir de l’Eglise en Iraq.
  2. Faire mieux connaître le Carmel dans le nord du pays, afin de susciter des vocations chez nous, puisque des nouvelles vocations à Bagdad sont presque impensables, du fait des difficultés liées à la situation du pays et à celle de l’Eglise d’Irak. Pour cette raison, depuis 2006, nous avons tout mis en œuvre pour bâtir une maison dans le nord du pays (au Kurdistan), à proximité des villages chrétiens ; situation permettant de se faire mieux connaître par le biais d’un apostolat carmélitain. Autre intérêt : cette maison peut servir de refuge si un danger obligeait la communauté de quitter Bagdad. En 2009, avec l’accord de nos supérieurs, et suite à la vente de biens dans la ville d’Amara (sud Irak) : nous bâtissons deux grands maisons à Dihuk, pour en faire un lieu de retraite spirituelle. Des groupes de Bagdad et de Dihuk les fréquentent déjà. Retraites et conférences également dans la paroisse de Dihuk, et les villages voisins. Ce centre est animé par trois de nos consacrées laïques. Une école d’oraison se retrouve chaque semaine.
  3. Autre projet est en cours : l’installation à Bagdad, dans un avenir proche, de trois jeunes sœurs du carmel Saint Joseph. L’inauguration prévue pour novembre dernier, a dû être différée suite au massacre de l’église de ND de la Délivrance. Deux sœurs devaient à nouveau venir à Bagdad vers le mi avril de cette année, afin de préparer leur installation en septembre. Les événements en Syrie cette fois-ci, ont à nouveau retardé leur venue. Cette petite communauté du Carmel saint Joseph devrait s’installer près de notre couvent : nous avons loué et aménagé une maison dans la même rue. Les sœurs seront d’une grande aide puisque, nous l’avons dit, nous jouons pratiquement le rôle de l’église paroissiale.
  4. Les 5-6 avril 2011, N.P. Général a présidé au Liban une rencontre des carmes du Proche-Orient. Le thème de la rencontre était « La présence de l’Ordre au Moyen-Orient et dans le monde arabe ». Les participants étudiaient les difficultés de notre présence dans cette région éprouvée du monde. Concernant l’avenir du couvent de Bagdad, nous avons essayé de trouver des volontaires pour consolider notre petite communauté. En effet, notre province réfléchit depuis longtemps aux collaborations possibles avec nos frères du Liban et d’Egypte. Nous comptons beaucoup sur vos prières, sur celle de nos sœurs carmélites et de l’OCDS, aide et grâce si grandes pour nous toutes dernières années.

Côtoyant sans cesse la terreur et la mort, nous sommes obligés de ne vivre « rien que pour aujourd’hui ». Cette situation nous fait vraiment penser très souvent aux situations des premiers chrétiens après la mort de Jésus : ils étaient dans la peur et l’angoisse, mais l’Esprit Saint a fait naître à partir de cette situation désespérante, une Vie nouvelle et une Espérance infinie ! Loué soit le Nom de Jésus !

frère Ghadir de l’Enfant-Jésus

APPEL AUX DONS

Les personnes souhaitant soutenir financièrement le Centre Saint Joseph et notre couvent de Bagdad peuvent adresser leur don à :
Procure des missions carmélitaines
Couvent des Carmes
1 rue Père Jacques
77210 AVON

(Chèque libellé à l’ordre de la « Procure des Missions Carmélitaines »)

0 Travaux 1 Inauguration 15 08 10 2 Mgr Sleiman 3 Inauguration 4 Maison à Dihuk 1 5 Visite du Provincial à Dihuk 6 Rameaux 2011 7 Jeudi saint 8 Vendredi saint 9 Vendredi saint 2 10 Pâques 11 Famille carmélitaine