Paraphrase de l’hymne des Vêpres du Nom de Jésus

PARAPHRASE

De l’hymne des Vêpres du Saint Nom de Jésus

Ô NOM adorable de Jésus ! qu’il est consolant de rappeler votre souvenir ! Que vous procurez à mon cœur de joies pures ! Non, il n’est point de douceurs qui égalent celles que vous me faites ressentir lorsque je vous invoque ; point d’harmonie qui me soit plus agréable ; point de parole que j’entende plus volontiers ; point de pensée qui m’occupe plus délicieusement, que les hommages rendus au Nom de Jésus.

Ô Jésus, le doux espoir des pénitents, que vous êtes propice à l’âme qui vous prie ! que vous êtes bon pour celle qui vous cherche ! mais que de faveurs n’accordez-vous point à celle qui est assez heureuse pour vous avoir trouvé ? Il n’y a point de langue, ni de plume, qui puisse exprimer tout ce que goûte un cœur qui vous aime, ô mon Jésus !

Ô vous qui devez être un jour notre éternelle récompense, soyez dès à présent notre trésor et notre bonheur, et qu’à l’abri des mérites de votre saint nom, nous trouvions, divin Jésus, un asile dans votre cœur miséricordieux !

Antienne. Le Dieu tout-puissant a fait de grandes choses en moi, et son nom est saint.

Verset. Que le nom du Seigneur soit béni.

Répons. Dès à présent, et pour tous les siècles.

ORAISON

Ô Dieu ! qui avez donné au genre humain, votre Fils unique pour Sauveur, et qui avez voulu qu’on lui donnât le nom de Jésus : faites-nous la grâce de jouir dans le Ciel de la vue de celui dont nous honorons le nom sur la terre. C’est ce que nous vous demandons par ce même Jésus-Christ Notre-Seigneur, qui vit et qui règne avec vous et avec le Saint-Esprit vrai Dieu, pendant tous les siècles des siècles. Ainsi soit-il.

Psaume 24. Pour votre saint nom que j’invoque de tout mon cœur, vous me pardonnerez mon péché ; il est grand, et il a besoin d’une aussi puissante intercession.