Pour vivre selon l’Esprit

La prière est un moyen. La prière n’a pas sa fin en elle-même, elle a pour but de nous apprendre à vivre en enfant de Dieu, de vivre de Dieu dans le concret de sa vie humaine, pour dire bref, de vivre selon l’Évangile !

Je ne vis l’Évangile que si, pour moi, « vivre, c’est le Christ » , que si le Christ vit en moi. Car je ne peux pas vivre l’Évangile uniquement par mes propres forces humaines, je dois laisser l’Esprit de Dieu, l’Esprit du Christ ressuscité m’habiter et me guider, je dois me laisser « conduire par l’Esprit de Dieu »..

C’est aussi pour cela que la prière et la vie ne doivent pas être séparées mais que ma vie doit devenir prière et que le temps que je prends concrètement pour prier n’est au fond qu’un concentré, un condensé d’une attitude permanente qui doit être la mienne au cours de mes journées : celui qui me guide dans ma prière et m’apprend à prier, c’est aussi celui qui me guide dans mon existence et m’apprends à vivre en enfant de Dieu.

Si donc la prière est un temps d’arrêt dans nos activités, c’est :

  • pour développer en nous la conscience d’être fils, fille de Dieu,
  • pour laisser grandir en nous le grain du Règne de Dieu
  • pour nous laisser aimer,
  • pour nous recevoir de Dieu,
  • pour contempler le Christ jusqu’à lui ressembler,
  • pour laisser l’Esprit nous emporter dans son flot d’amour et de vie et nous transformer en feu

Ceci afin d’apprendre mieux :

  • à nous laisser aimer,
  • à nous recevoir de Dieu.
  • afin de ressembler toujours plus au Christ,
  • afin d’apprendre mieux à nous laisser conduire par l’Esprit au cours de toute notre existence
  • et que nous soyons témoins de sa Présence en devenant feu, qui réchauffe et éclaire,lumière du monde, sel de la terre…
Ô Feu consumant, Esprit d’Amour,survenez en moi,
afin qu’il se fasse en mon âme comme une incarnation du Verbe :
que je Lui sois une humanité de surcroît
en laquelle Il renouvelle tout son Mystère …

Élisabeth de la Trinité, Note Intime 15 (extrait)