Le Livre des Demeures

En 1577, Thérèse d’Avila est âgée de 62 ans. Depuis 15 ans elle est lancée dans l’aventure de Dieu qu’est la Réforme du Carmel.

En 1567, elle a terminé de rédiger le Livre de sa Vie où elle chante les miséricordes du Seigneur pour elle. Elle raconte son itinéraire spirituel, sa découverte de l’oraison et les grâces mystiques qui l’ont conduite à entreprendre l’œuvre de la Réforme.

Entre 1567 et 1577, Thérèse a eu la grâce de recevoir d’autres faveurs mystiques, en particulier celle du mariage spirituel. Ses tâches de prieure et de fondatrice lui ont donné une expérience incomparable dans le domaine de la conduite des âmes.

Cela détermine alors son confesseur et son supérieur à lui demander d’écrire le récit de cette expérience. Un jour de mai 1577, Thérèse s’entretient avec le Père Gracian au parloir du Monastère. Elle évoque ce qu’elle a écrit dans le livre de sa Vie et regrette que l’ouvrage soit resté aux mains de l’Inquisition. Le Père Gracian lui suggère de le réécrire et de le compléter.

Après s’être débattue, Thérèse s’exécute.