Appelée à devenir carmélite

Postulante

Appelée à devenir carmélite ?

On fait le choix du Carmel sur un appel de Dieu, dans l’expérience d’un don gratuit reçu d’une rencontre avec Lui. Il faut donc être capable d’aimer et de se laisser aimer !

De cet appel, ressentir un attrait pour la prière silencieuse, pour une vie de prière dans une relation personnelle avec le Dieu aimé et cherché.

Pour éviter le risque de l’évasion ou du repli sur soi, avoir l’intuition forte qu’en s’éloignant du tourbillon du monde, on ne se coupe pas de lui, mais qu’une existence ainsi donnée est une service de l’Église et du monde.

Avoir un certain équilibre psychique et une bonne sociabilité, nécessaires passer toute sa vie dans une communauté stable, restreinte.

On entre au Carmel avec son enthousiasme, sa naïveté, voire ses illusions. Le souci de la vérité, le bon sens et le courage aident à faire passer dans le réel les grands désirs.

« Une détermination très déterminée », nécessaire pour franchir le pas de l’entrée, permettra de ne pas s’arrêter en route.

Un brin d’humour rend la vie plus légère, car il s’agit de marcher, légère à la suite de Jésus, afin de dire avec Thérèse de Lisieux : « attire-moi, Seigneur, et nous courrons ».

Telle est l’aventure, mais celle-ci n’est pas réservée aux carmélites. Tout homme est choisi et appelé par le Christ. A chacun de partir à la recherche de Dieu qui ne demande qu’à se laisser trouver.

Et il vous donnera la vie en plénitude !