La prière silencieuse : oraison

Matin et soir, les carmélites consacrent une heure à l’oraison, toutes ensemble à la chapelle ou dans leur cellule.

La prière silencieuse, appelée oraison, est au centre de notre vie. Pour que notre vie tout entière devienne prière, éveil intérieur à la présence de Celui dont nous nous savons aimées : Dieu nous consacrons de longs moments à demeurer là, près de Lui.

Le regarder, Lui qui me regarde.
Vivre devant Lui, avec Lui, telle que je suis,
avec ces joies où ces peines qui m’habitent.
M’apaiser, Lui être présente avec le meilleur de moi-même,
revenir à Lui par delà toute distraction,
l’écouter de toute la plénitude de mon être,
Lui qui a tant à me dire.
 
Lui donner ce temps, coûte que coûte,
malgré difficultés, répugnances, lassitudes.
Persévérer. Rester appuyée sur la Parole de Dieu.
Il est vivant et Il m’appelle, moi, aujourd’hui.
Devenir accueil silencieux.
« Regarde-Le, Il te dira tout »

Pour nous apprendre à prier, Thérèse d’Avila propose un chemin qui ouvre l’espace illimité de la Rencontre, qu’elle enseigne dans ses écrits.

Aller voir aussi : la prière à l’école du Carmel