En 1792, après la chute du roi et la fermeture des derniers couvents, les seize carmélites de Compiègne occupent des maisons en ville, à Paris. Puis le 27 juin 1794, elles sont arrêtées, et jugées le 12 juillet. Quand la charrette les emmène, vêtues de leurs robes et de leurs manteaux blancs et chantant des cantiques, « elles ont l’air d’aller à la noce » dit un témoin. On rapporte que la foule impressionnée par leur calme et leur dignité, les accueille en silence. Après le Veni Creator, elles renouvelèrent leurs vœux de religion. Puis la prieure, mère Thérèse de Saint Augustin, au pied de l’échafaud, bénit chacune des sœurs et leur donna à embrasser une minuscule statuette de terre cuite cachée au creux de sa main. La plus jeune, sœur Constance, est appelée la première ; elle gravit les marches entonnant tout à coup le psaume 117 Laudate Dominum, omnes gentes (Louez Dieu, tous les peuples), repris par ses sœurs. On le chante au Carmel depuis le XVIe siècle pour consacrer l’entrée dans la maison de Dieu au moment d’une nouvelle fondation. La consécration par laquelle, vers Pâques 1792, la communauté s’est offerte « en holocauste pour que la paix soit rendue à l’Église et à l’État » vient d’être ratifiée par le Seigneur. Leurs corps sont jetés dans l’une des fosses communes creusées dans le terrain sablonneux d’un jardin dépendant de l’ancien couvent de Picpus.

Retour Sommaire

I - Chronologie Carmélites de Compiègne

Retour Sommaire

a) Histoire de France

1610-1643 Règne de Louis XIII
1643-1661 Régence d’Anne d’Autriche

Retour Sommaire

b) Le carmel à Compiègne

1641 : Fondation par les Carmels d’Amiens et de Paris
1648 23 Mars : Installation dans le monastère nouvellement construit

Retour Sommaire

c) La révolution

14 Juillet 1789 : Prise de la Bastille
29 Octobre 1789 : Suspension des vœux dans les monastères
2 Novembre 1789 : Confiscation des biens du clergé
Décembre 1789 : Sœur Constance, novice, ne peut prononcer ses vœux
13 Février 1790 : Suppression des vœux monastiques
12 Juillet 1790 : Constitution Civile du clergé
5 Août 1790 : Déclarations par les Carmélites de leur volonté de poursuivre leur vie religieuse
10 Août 1792 : Chute de la monarchie
14 Août 1792 : Décret ordonnant la prestation du serment de Liberté - Égalité
2-3 Septembre 1792 : Les massacres de septembre
14 Septembre 1792 : Expulsion des Carmélites et dispersion dans le quartier de l’église Saint-Antoine
19 Septembre 1792 : Prestation du serment de Liberté - Égalité
Octobre 1792 : Sur la proposition de la prieure, la communauté s’offre en holocauste « pour que la paix soit rendue à I’Église et à l’État »
21 Janvier 1793 : Mort de Louis XVI sur l’échafaud
Mars 1794 : Sœur Stanislas (Legros) et Sœur Thérèse de Jésus (Jourdain) partent à Rozières (Somme) chez le frère de Sœur Stanislas, Sœur Marie de l’incarnation se rend à Paris pour la régulation d’une rente sur l’État _ 8 Juin 1794 : Fête de l’Être suprême
10 Juin 1794 : Loi du 22 prairal, début de la Grande Terreur
13-21 Juin 1794 : Séjour de Mère Thérèse de Saint-Augustin à Paris
22 Juin 1794 : Arrestation des Carmélites, emprisonnement au monastère de la Visitation
12-13 Juillet 1794 : Transfert des Carmélites à la Conciergerie, à Paris
16 Juillet 1794 : Fête de Notre Dame du Mont Carmel Sœur Julie-Louise compose un cantique sur l’air de la Marseillaise
17 Juillet 1794 : Procès, condamnation à mort, exécution
9 Thermidor (27 Juillet) : Chute de Robespierre, fin de la Grande Teneur
1835-1848 : Essai de restauration du Carmel à Compiègne
1867 : Re-fondation du Carmel à Compiègne, rue Saint-Lazare, par le Carmel de Troyes
1992 : Transfert du Carmel à Jonqu

Retour Sommaire

II - Noms des seize bienheureuses Carmélites de Compiègne

Thérèse de Saint-Augustin et ses compagnes, martyrs le 17 juillet 1794

Noms, dates et lieux de naissances

1 - Mère Thérèse de St. Augustin : Madeleine-Claudine Lidoine, 1752, Paris, St Sulpice
2 - Sœur Saint Louis : Marie-Anne-Françoise Brideau, 1751, Belfort
3 - Sœur de Jésus Crucifié : Marie-Amie Piedcourt,1715, Paris, St. Innocents
4 - Sœur Charlotte de la Résurrection : Anne-Marie-Madeleine-Françoise Thouret, 1715, Mouy (Oise)
5 - Sœur Euphrasie de l’Immaculée Conception : Marie-Claude-Cyprienne Brard, 1736, Bourth (Eure)
6 - Mère Henriette de Jésus : Marie-Françoise de Croissy, 1745, Paris, St. Roch
7 - Sœur Thérèse du Cœur de Marie : Marie-Anne Hanisset, 1742, Reims
8 - Sœur Thérèse de St. Ignace  : Marie-Gabrielle Trézel, 1743, Compiègne, St. Jacques
9 - Sœur Julie-Louise de Jésus : Rose Crétien de Neuville, 1741, Évreux (Eure)
10- Sœur Marie-Henriette de la Providence : Anne Pelras, 1760 Cajarc (Lot)
11 - Sœur Constance de Jésus : Marie-Geneviêve Meunier, 1765, St. Denis
12 - Sœur Marie du Saint-Ésprit : Angélique Roussel, 1742, Fresne-Mazancourt (Somme)
13 - Sœur Ste Marthe  : Marie Dufour, 1741, Bannes (Sarthe)
14 - Sœur St. François-Xavier : Elisabeth-Juliue Verolot, 1764, Lignières (Aube)
15 - Sœur Catherine : Marie-Anne Soiron, 1742, Compiègne, St. Jacques
16 - Sœur Thérèse : Marie-Thérêse Soiron, 1748, Compiègne, St. Jacques

Retour Sommaire