Le but de la vie est de retrouver la présence de Dieu en son cœur, de s’y unir et de connaître ainsi une paix intérieure fondée sur la certitude de son amour. Dès la première phrase du prologue de La Montée du Carmel, Jean de la Croix propose au croyant d’ « arriver à la divine lumière de l’union parfaite avec Dieu par amour, autant qu’elle est possible en cette vie. »

Jean rappelle souvent ce but, sans manquer de préciser que le passage par la nuit est incontournable.

Les premiers pas sont donc orientés vers cette contemplation obscure ; elle implique une sortie et une entrée, une traversée … Il faut être prêt à s’aventurer amoureusement pour atteindre un « je ne sais quoi »…