La présence de Jésus et de Marie dans nos vies

Marcher à la suite de Jésus

« Heureux les pauvres de cœur, car le Royaume des Cieux est à eux »

En entrant au Carmel, nous faisons vœux de pauvreté, de chasteté et d’obéissance. Qu’est-ce que cela signifie sinon un moyen de ressembler davantage à Jésus ?

Un regard prolongé sur le Christ pauvre nous engage sur un chemin de pauvreté. Nous mettons tout en commun et nous veillons, ensemble, à avoir un style de vie modeste, réduisant nos besoins, portant le souci du partage avec les plus pauvres. S’il faut bien être partie prenante des réseaux économiques d’aujourd’hui, notre service de la prière nous demande de mettre de la distance vis-à-vis de ce qui captive, disperse et encombre. Vivre simplement en gardant les yeux sur Jésus.

La chasteté dans nos relations, se traduit par l’acceptation de l’autre dans sa propre liberté et dans la reconnaissance que seul l’Amour de Dieu peut entièrement nous combler. Au carmel, comme dans toute vie chrétienne, nous désirons grandir dans l’amour. Grâce à nos temps de prière et de cœur à cœur avec Dieu, nous apprenons à laisser place à l’Amour de Dieu, à purifier notre regard par rapport à Dieu, à nous-même et aux autres. Dans nos communautés, nous vivons nos relations fraternelles à la lumière de l’évangile, en prenant conscience et en acceptant nos faiblesses et nos manques d’Amour. "Tu aimeras ton prochain comme toi-même" (Mt 22,39), dit le Seigneur, le prochain étant la sœur ou le frère de la communauté que nous recevons sans pour autant les avoir nous-mêmes choisis. La chasteté, c’est laisser le Seigneur nous ré-apprendre à regarder et à aimer.

En choisissant l’obéissance, nous remettons librement notre volonté à Jésus Serviteur. Selon la Règle du Carmel et les Constitutions des carmélites, nous nous mettons au service de la construction de la communauté, sous l’autorité de la prieure, celle à qui il revient de la diriger et de l’animer, ainsi que d’aider chacune sur son chemin.Soumettre ses projets personnels, ses idées, ses désirs, à un regard autre que le sien, avancer selon la lumière reçue, tel est le libre choix de l’obéissance, de l’écoute.

Filles et sœurs de la Vierge Marie

La présence de la Vierge Marie, aussi lumineuse que discrète, inspire et façonne notre vie de carmélite. L’Ordre est celui de Notre-Dame du Mont Carmel.

Risquer sa vie sur un appel intérieur, méditer jour et nuit la Parole, la garder dans son cœur, rester proche des besoins des hommes sans beaucoup parler, suivre Jésus jusqu’au bout, c’est l’intimité avec Marie qui nous l’apprend.

Nous sommes convoquées chaque jour près de la Croix de Jésus pour recevoir de Lui Marie comme mère. Elle nous donne de vivre avec elle le " oui " de sa maternité, une maternité spirituelle aux dimensions du monde. Celle qui est " la Reine et la Beauté du Carmel " nous découvre le sens d’une vie " pour Dieu ", le mystère de L’Église-Épouse.