Message d’Hermann Cohen

Retour Sommaire

Dieu est toujours en quête de l’homme

« Voyez, j’ai droit de m’offrir pour pilote, puisque j’ai longtemps expérimenté les mers sur lesquelles vous voguez, que j’y ai essuyé maintes tempêtes, que j’y ai été battu par bien des ouragans… Si donc vous le voulez, je vous montrerai le chemin du bonheur !… »

Les succès prodigieux d’Hermann, loin de le conduire au bonheur, n’ont fait que le rendre blasé, perpétuellement insatisfait, seul.

C’est au cœur même de cette situation que Dieu est venu le chercher ; sa vie en a été totalement transformée, et nous donne le témoignage que Dieu est en Lui-même notre bonheur, qu’il peut nous rejoindre où que nous en soyons pour « faire toutes choses nouvelles ».

Retour Sommaire

La Vierge Marie

« Marie m’a conduit à Jésus, Marie m’a donné l’Eucharistie, et l’Eucharistie a ravi mon cœur. »

Hermann a attribué à l’influence de la Vierge Marie cette grâce reçue lors d’un simple service rendu pour diriger des chœurs de chants en son honneur. Il aimait l’appeler la « Mère de l’Eucharistie ».

Marie est celle qui ouvre le chemin au Seigneur : comme elle l’a fait il y a 2000 ans en accueillant en elle le Fils de Dieu venu donner sa vie aux hommes, elle le fait aujourd’hui en chacun de nous

Retour Sommaire

L’Eucharistie

« Jésus-Christ aujourd’hui, c’est la divine Eucharistie…

O Jésus Eucharistie, dans le désert de cette vie vous m’êtes apparu un jour, vous m’avez révélé votre lumière, votre grandeur, votre bonté, vous avez changé tout mon être …« 

Retour Sommaire

La musique

 »Mes cantiques n’ont pas ce feu de l’amour que j’aurais voulu exprimer… C’est à vous, ô mon Dieu que je viens recourir ; prêtez-leur cette vertu secrète dont vous avez su me charmer… »

Dieu est Source de tout don, de toute beauté ; l’art peut dès lors conduire à Lui, et en retour, nous transmettre un reflet de ce qu’Il est.

C’est en musicien qu’Hermann a fait cette première expérience qui a transformé sa vie.

C’est en musicien encore qu’il a développé en lui cette capacité d’écoute, de se laisser guider, posséder par une œuvre à exécuter, une inspiration à traduire… Au Carmel, dans le silence et la contemplation, jour après jour, il est devenir « l’interprète de la grâce divine », ce chant de Dieu au cœur d’une existence, au cœur du monde…

Retour Sommaire