Créée en avril 2009 à l’Abbaye de Ligugé, « Édith Stein » est une pièce théâtrale, chorégraphique et musicale qui retrace le parcours extraordinaire de cette femme juive athée, première femme devenue docteur en philosophie en Allemagne à avoir demandé officiellement que les femmes soient admises à présenter une habilitation au professorat, militante pour le droit de vote des femmes acquis en 1919, engagée contre la montée du nazisme.

Le 30 avril 1933, elle sent, de façon indéniable, la vocation à la vie religieuse monastique du Carmel. C’est dans la rencontre de la foi chrétienne qu’elle redécouvre le judaïsme.

Le 31 décembre 1938, pour échapper aux lois raciales contre les Juifs, elle doit quitter le Carmel de Cologne. Elle se réfugie alors en Hollande, au Carmel d’Echt.

Le 2 août 1942, avec sa sœur Rosa elles sont conduites au camp de transit d’Amersfoort et le 5 août arrivent au camp de concentration de Westerbork. Dans la nuit du 6 au 7 août, les 987 Juifs de Westerbork sont envoyés au camp d’extermination d’Auschwitz.

Édith Stein meurt dans les chambres à gaz d’Auschwitz le 9 août 1942, pour son peuple.

Cette création a reçu le soutien de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah, du Conseil Régional Poitou-Charentes, du Conseil Général de la Manche et de la Ville de Cherbourg-Octeville.