Simon Stock et le scapulaire

Remise du scapulaire à St Simon Stock - JPEG - 168.7 ko
Remise du scapulaire à St Simon Stock

D’origine anglaise, il fut général de l’Ordre au moment de son implantation en Europe.

Les carmes sont alors dans un contexte difficile : établis sur le Mont Carmel, petit massif montagneux au Nord de la Terre Sainte, près de la forteresse de Saint-Jean-d’Acre, ces ermites venus d’Europe reviennent progressivement vers leurs contrées d’origine. Comme le reste du Royaume chrétien de Jérusalem, ils se trouvent sous la menace des Mamelouks, mercenaires au services des sultans musulmans. Déjà en 1238, ces derniers avaient fait une incursion au Mont Carmel, décapitant les ermites qu’ils y trouvèrent.

Devant la difficulté à être acceptés en Europe, d’après des textes du XV° siècle, la Vierge Marie apparaîtrait alors à saint Simon Stock pour aider les carmes à être reconnus comme Ordre religieux au même titre que l’Ordre de saint François ou de saint Dominique. La tradition orale situe cette apparition de Notre-Dame en 1251 à Aylesford, à quarante kilomètres au Sud-Est de Londres

Notre-Dame, lors de cette même apparition, aurait pris une initiative surprenante. Se tenant devant saint Simon, vêtue simplement, sans couronne, entourée d’une multitude d’anges, la Vierge lui tend un scapulaire – grand pan de tissu couvrant l’avant et l’arrière du corps, posé à même les épaules, en latin scapulæ – tout en lui disant « voici un privilège pour toi et ceux du Carmel ; celui qui mourra revêtu ainsi sera sauvé ».

Il adressait souvent à la Vierge Marie cette prière qui est devenue la prière mariale par excellence de l’Ordre :

Flos carmeli
Vitis florigera
Splendor caeli
Virgo puerpera
Singularis
 
Mater mitis
Sed viri nescia
Carmelitis
Esto propitia
Stella Maris
 
Fleur du Carmel
Vigne fleurie
Splendeur du Ciel
Vierge féconde
Unique
 
Douce Mère
Qui ne connus pas d’homme,
Aux enfants du Carmel
Sois propice
Étoile de la mer