Appelés à cheminer

Haute Montagne « Il me semble que Dieu m’appelle à faire partie d’une Communauté Carmélitaine. Je suis attiré (e) par la spiritualité du Carmel… » Les formules varient, mais la question reste la même : comment entre-t-on dans une Communauté Carmélitaine séculière ?

Le point de départ essentiel, il faut le souligner, est l’appel du Seigneur. Certes la vocation à la sainteté [1] est le fait de tout baptisé et dure autant que notre vie ici-bas. Mais les voies obscures de la foi, qui doivent nous mener un jour à la claire vision [2] de la gloire de Dieu, sont multiples. Notre cheminement dans la voie du Carmel est la réponse à l’appel particulier qui nous est adressé.

Or le Carmel lui-même répond à la parole du Seigneur : Etroite est la porte et resserré le chemin qui mène à la vie [3]. Si saint Jean de la Croix nous guide par un sentier à pic, sainte Thérèse d’Avila nous rappelle d’abord que le chemin de perfection n’est autre que le Christ lui-même qui dit : Je suis le Chemin, la Vérité, la Vie [4]. Ô Seigneur, tout notre mal vient de ce que nous n’avons pas le regard fixé sur vous… le chemin véritable [5].

1re étape :

Les premiers pas du cheminement commencent par des entretiens avec le Président de la Communauté et par une entrevue avec l’Assistant religieux. Ensuite vient un temps de contact avec la Communauté, au cours de réunions mensuelles, permettant ainsi une progression dans la relation au groupe. Ce cheminement montre si la voie du Carmel est bien celle qui correspond à l’appel ressenti, ou non. La durée de cette étape est variable : dans tous les cas, elle demande plusieurs mois.

C’est le Conseil de Communauté qui décide alors de l’admission à la formation en vue d’une première Promesse. Cette décision est prise en fonction des critères suivants :
- la capacité à assumer les exigences de la vie en communauté
- une certaine maturité psychique et affective
- un esprit d’accueil à la vie ecclésiale
- un désir d’insérer l’Evangile dans la vie quotidienne
- l’aptitude à recevoir la formation.

2e étape :

Le cheminement continue par au moins deux années de formation. Celle-ci se fait avec l’aide du (ou de la) Responsable de formation, sous la responsabilité du Conseil de Communauté. Des réunions strictement de formation et des entretiens personnels s’ajoutent à la participation aux réunions habituelles de la Communauté.L’objectif primordial de la formation dans l’OCDS est de préparer la personne à suivre le Christ, au service de la mission, conformément au charisme et à la spiritualité du Carmel [6].

3e étape :

La première Promesse est temporaire ; elle est faite pour trois ans. Ces trois années sont nécessaires pour continuer la formation, la vie pratique de chacun ne permettant pas des rencontres fréquentes ; nécessaires pour mettre à l’épreuve la personne et sa progression ; nécessaires aussi pour laisser à chacun la liberté de se retirer si l’on ne se sent pas véritablement appelé, ou si les circonstances de la vie ne permettent pas d’assumer les exigences des Constitutions. Ces exigences sont de trois ordres :

1. Dans notre vie personnelle : un effort incessant pour vivre le charisme du Carmel, c’est-à-dire la foi absolue en l’amour de Dieu, la pratique de l’oraison contemplative et l’ascèse de détachement qui en découle.

2. Dans notre vie familiale et sociale : la générosité de la charité fraternelle, le désir de vivre une vraie fraternité dans notre Communauté carmélitaine, la volonté de mettre en accord notre prière et nos œuvres dans l’esprit des Béatitudes évangéliques.

3. Dans notre vie ecclésiale : un esprit d’accueil, une soumission consciente aux enseignements de l’Église, une volonté fidèle de collaborer et d’être disponible à l’apostolat des laïcs dans l’Ordre du Carmel.

D’étape en étape :

Au bout de ces trois années, la Promesse définitive nous engage pour toute la vie dans l’OCDS, selon la formule suivante :
Moi N…, conduit à la suite du Christ mort et ressuscité, par la grâce de l’Esprit Saint et en réponse à l’appel de Dieu, je promets sincèrement aux Supérieurs de l’Ordre du Carmel Thérésien - et à vous mes frères - de tendre à la perfection évangélique dans l’esprit des conseils évangéliques de chasteté, de pauvreté et d’obéissance et des Béatitudes, selon les Constitutions de l’Ordre des Carmes Déchaux Séculier, pour toute la vie. Je confie filialement ma promesse à la Vierge Marie, Reine et Mère du Carmel.

Cet engagement, indéfiniment renouvelé, nous donne, par la foi en l’amour du Père, la force de toujours repartir. Il nous attache plus solidement, par l’espérance, au Christ qui est le Chemin nous menant à la Vie en plénitude au sein de la Trinité.

[1Lumen Gentium, ch. 5

[22 Corinthiens 5, 7

[3Matthieu 7, 14

[4Jean 14, 6

[5Sainte Thérèse d’Avila, Autobiographie ch. 18

[6Constitutions VI, 32