Chronique du Chapitre de la Province de Paris

Avon du 7 au 18 avril 2008

Tous les trois ans, à travers le monde, les provinces des frères carmes célèbrent leurs chapitres provinciaux pour relire et évaluer ce qui a été vécu durant le triennat, élire leurs supérieurs et déterminer les grandes orientations concernant la vie des frères et leurs apostolats.

Pour mieux connaitre notre province, n’hésitez pas à lire notre rubrique spéciale : Province de Paris des Carmes Déchaux

Dans cette chronique quotidienne, nous partagerons avec vous les nouvelles concernant notre chapitre provincial. Et vous pouvez nous soutenir de votre prière pour que nous répondions au mieux aux appels de l’Esprit Saint.

Retour Sommaire

Lundi 7 avril

Messe inaugurale du chapitre provincial de Paris
Messe inaugurale du chapitre provincial de Paris

Comme le veut la tradition, la célébration de notre chapitre débute par la célébration de l’Eucharistie avec une messe votive à l’Esprit Saint. C’est notre premier acte capitulaire qui rassemble tous les frères ayant voix au chapitre. En entrant dans l’action de grâce du Christ, nous demandons pour chacun de nous les dons de l’Esprit Saint pour nous éclairer dans les choix que nous avons à faire et les élections de nos supérieurs. De même, au début de chaque rencontre de notre chapitre, le matin et l’après-midi, nous commencerons par une invocation à l’Esprit Saint.

Après cette messe, nous nous sommes retrouvés pour la première fois dans notre salle capitulaire, la bibliothèque Edith Stein du centre spirituel d’Avon, pour notre première session. Chacun a reçu un dossier qui contenait les rapports de nos communautés et des différents services de notre province, la liste des capitulants (les frères qui ont voix au chapitre), et les règles canoniques concernant la célébration des chapitres dans notre Ordre des frères déchaux de la Bienheureuse Vierge Marie.

Puis le travail effectif commence avec la lecture et le commentaire par notre frère provincial de son rapport sur la vie et l’état de notre province religieuse durant ces trois dernières années. Cete présentation s’articule autour de deux axes :

Lecture du rapport de notre père provincial, Didier-Marie
Lecture du rapport de notre père provincial, Didier-Marie

-* La province en elle-même avec l’évolution de la démographie (nous avons progressé en nombre et rajeuni en moyenne depuis trois ans !) et l’accueil et la formation des vocations, les activités des frères, le fonctionnement de la province.

  • Les relations de la province avec le centre de l’Ordre, les autres provinces carmélitaines, avec nos sœurs carmélites et les laïcs de l’Ordre séculier, les congrégations religieuses et bien sûr avec l’Eglise tout entière.

L’après-midi nous reprenons avec des échanges sur ce rapport en posant des questions, demandant des éclaircissements sur les différents points abordés. Puis l’économe provincial nous présente l’état économique et financier de notre province. Comme au niveau de chaque communauté, les frères ayant mis tous leurs biens en commun, chacun peut connaître la manière dont est géré ce bien commun, poser des questions, et le chapitre pourra donner des orientations.

Puis vient le tour des rapports de chaque communauté où est présenté à l’ensemble des frères la situation spirituelle, apostolique et matérielle de chacun de nos couvents. Chaque rapport est l’objet de discussion, d’échanges fraternels. Nous commençons par notre couvent d’Avon (77), qui a pour mission l’accueil des vocations et du noviciat, et l’animation du centre spirituel. Nous terminons ce premier après-midi avec le rapport du couvent de Lille qui a connu beaucoup de changement ces dernières années et qui présente aussi de nouvelles perspectives sur lesquels nous échangeons.

Retour Sommaire

Mardi 8 avril

Voici le programme habituel de nos journées :

  • 07H00 Oraison.
  • 08H00 Laudes.
  • 09H30 – 11H30 Session de travail du chapitre.
  • 11H45 Eucharistie
  • 14H30 – 18H00 Session de travail du chapitre
  • 18H15 Oraison
  • 19H15 Vêpres
  • 20H40 Complies

Nous continuons aujourd’hui la lecture et le commentaire des rapports des communautés avec les couvents de Lisieux et de Paris. La communauté de Lisieux est la plus récente dans notre province puisque sa fondation date de 1998, son implantation est aussi originale par rapport aux autres communautés puisqu’elle s’insère dans le pèlerinage auprès de Sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus, qui est sous la responsabilité du diocèse. Nous sommes donc appelés à collaborer avec les responsables du pèlerinage et particulièrement le recteur et les prêtres séculiers dans l’exercice de notre apostolat. Le couvent de Paris a connu les trois dernières années de grands changements avec l’accueil des jeunes frères en formation après le noviciat, c’est-à-dire pour le temps des études en philosophie et théologie. Nous échangeons entre nous sur les chances et les difficultés que comportent pour nos communautés ces évolutions.

Lors de notre chapitre provincial en avril 2008, notre frère Ghadir, prieur de Bagdad, nous présente la situation de sa communauté dans un contexte dramatique
Lors de notre chapitre provincial en avril 2008, notre frère Ghadir, prieur de Bagdad, nous présente la situation de sa communauté dans un contexte dramatique

Nous entendons ensuite le rapport de la communauté de Bagdad par son prieur le frère Ghadir qui est venu spécialement d’Irak pour notre chapitre. Il nous présente tout d’abord la situation dramatique du pays depuis cinq ans : « La plus grande tragédie à laquelle font face les Irakiens après l’invasion, ce sont les attaques terroristes et les explosions des bombes qui ont lieu quotidiennement, principalement dans des endroits publics y compris des marchés et des rues. Des milliers de civils, y compris des femmes et des enfants, ont été tués dans la violence incessante. La plupart d’Irakiens vivent dans la crainte et mènent une vie malheureuse sans assez de nourriture et d’autres nécessités de base. La plupart des infrastructures de l’Irak, y compris les routes, les ponts, les édifices gouvernementaux, ont été détruites pendant la guerre dirigée par les Etats-Unis et dans les attentats terroristes. La guerre, la violence et la misère qui l’accompagnent, ont forcé plus de quatre millions d’Irakiens à fuir leurs maisons pour devenir des réfugiés dans les pays voisins. »

La communauté a eu la joie d’accueillir des jeunes désirant partager leur vie religieuse, actuellement deux jeunes irakiens, après leur noviciat à Bagdad, ont commencé leurs études théologiques à Beyrouth (Liban) à l’université Saint Joseph. Les frères prêtres à Bagdad, Ghadir, Thomas et Manuel, continuent leurs apostolats dans la mesure du possible auprès de différents groupes bibliques et de spiritualité. Nos frères desservent aussi la cathédrale latine, comme bras droit de l’archevêque latin de Bagdad, notre frère Mgr Jean Sleiman, pour célébrer tous les sacrements et aussi, malheureusement, beaucoup d’inhumations. Près de cette cathédrale, les frères ont pu fonder un petit centre spirituel, dédié à Notre-Dame du Mont Carmel, où ils proposent des activités de récollection et de retraite.

En guise de pause, nous allons visiter les travaux de rénovation de notre centre spirituel dans la partie appelée « le petit collège » avec l’architecte.

Le frère Didier, maitre des novices, nous présente son rapport
Le frère Didier, maitre des novices, nous présente son rapport

Ensuite le frère Didier nous présente le bilan de l’accueil des vocations et la première formation du postulat-noviciat à Avon. Le jeune homme qui désirerait entrer dans notre province est d’abord accueilli au centre spirituel où avec le frère Guillaume, Didier anime des week-ends « venez et voyez ». Par la suite, après quelques stages en communauté, les candidats à la vie carmélitaine peuvent entrer au postulat pour une première étape d’intégration dans la vie religieuse. Le noviciat sera un temps d’approfondissement du discernement et de la formation à la spiritualité carmélitaine. Les deux responsables de cette première étape de formation, Didier et Guillaume, nous présentent les principes qui guident la formation (le dynamisme du désir de suivre le Christ, la place centrale de la Parole de Dieu et bien sûr de l’oraison, initiation à la vie religieuse, la confiance dans les relations, et un climat de liberté). Les frères se réjouissent de la qualité de cette formation et de l’engagement des frères pour ce service si important, qui grâce à Dieu, porte du fruit. Ces dernières années, plus d’une trentaine de personnes sont venues rencontrer les responsables pour discerner leur vocation, et huit sont entrés au postulat. Ainsi, aujourd’hui, notre province compte 1 postulant, 3 novices et 4 profès temporaires.

Retour Sommaire

Mercredi 9 avril

Notre troisième journée commence avec le rapport du studium, c’est-à-dire les frères étudiants profès temporaires avec le responsable de leur formation que l’on appelle le maître des étudiants, le frère Gérard-Marie. Comme nous l’avons mentionné hier, la grande décision de notre dernier chapitre en 2005 était le transfert du studium du couvent de Lille à celui de Paris. Il a donc fallu trouver les moyens d’une bonne insertion du groupe des étudiants avec la communauté de Paris, chacun accueillant l’autre et lui « faisant une place ». Ensuite, nous avons choisi le « centre Sèvres » des Jésuites, rue de Sèvres dans le VIe arrondissement, comme centre de formation théologique. Là aussi, il a fallu trouver nos propres repères, et grâce aux cours qui ont lieu l’après-midi, les jeunes frères préservent un rythme de vie équilibré. Le maître des étudiants veille aussi à la formation religieuse des étudiants en leur donnant un complément carmélitain, et à côté de la vie communautaire ordinaire, les étudiants se retrouvent également pour des temps de partage spirituel et de détente. Enfin, les jeunes frères prennent aussi quelques engagements apostoliques durant l’année avec différents groupes, aumônerie, et service d’Eglise, et l’été, ils proposent une semaine d’animation carmélitaine avec le pèlerinage de Lisieux.

Frères Jean-Baptiste et Gérard-Marie nous présentent leurs rapports à propos des frères étudiants
Frères Jean-Baptiste et Gérard-Marie nous présentent leurs rapports à propos des frères étudiants

Après le maître des étudiants, nous entendons le rapport du préfet des études, le frère Jean-Baptiste Lecuit. Si le maître des étudiants suit la formation religieuse et carmélitaine des jeunes frères, et les accompagne spirituellement, le préfet des études est chargé plus particulièrement de la formation intellectuelle, d’aider les frères dans leurs études (orientation, choix des options, suivi des travaux et lien avec le corps enseignants). Tous, étudiants et préfet des études, sont très satisfaits de la formation donnée au centre Sèvres, tant du fait de la diversité des formations proposées, qui permet d’adapter cette formation au profil de chacun, que de la qualité des enseignements.

L’après-midi, Gérard-Marie nous présente le rapport de la pastorale des vocations, il s’agit pour quelques frères de s’insérer dans différentes réalités ecclésiales tant au niveau des paroisses et diocèses que des mouvements et communautés. C’est un souci que porte particulièrement la communauté de Paris et le studium, mais cette pastorale est aussi de la responsabilité de tous les frères tout d’abord par la prière et ensuite par une vigilance pour être accueillant et appelant.

Ensuite, nous entendons les frères Denis-Marie et Robert au sujet du centre spirituel d’Avon, c’est un lieu privilégié pour le rayonnement apostolique de notre province. Notre centre bénéficie d’une bonne situation géographique à 60km au sud de Paris, avec la forêt de Fontainebleau. La communauté propose un cadre de prière très apprécié par les retraitants, c’est aussi une exigence pour les frères et un témoignage. Nous pouvons nous satisfaire de la croissance constante de la fréquentation du centre avec une évolution ces dernières années du fait de l’augmentation de la part des groupes qui demandent de bénéficier de notre accueil par rapport aux retraitants individuels et ceux qui s’inscrivent à nos week-ends et retraites prêchées. Actuellement, le centre est partiellement en travaux, nous rénovons la partie du « petit collège » pour améliorer la qualité de l’accueil (chambres, réfectoire, salles de réunion) et une mise aux normes de sécurité. Nous réfléchissons aussi à l’adaptation de nos propositions de retraite et de week-end pour répondre au mieux aux attentes de nos contemporains : rayonnement de l’enseignement des saints du Carmel mais aussi introduction à la vie spirituelle et à la lecture de la Parole de Dieu.

Après une pause pour souffler un peu, nous nous retrouvons pour parler de l’implantation de notre couvent à Paris. En effet, le dernier chapitre 2005 avait chargé le provincial de trouver une nouvelle implantation dans la capitale car la communauté de Paris a grandi et donc est un peu à l’étroit à la villa de la Réunion. De plus, nous aimerions pouvoir accueillir plus facilement les fidèles qui voudraient participer à notre prière et des groupes pour notre apostolat. Notre provincial nous présente trois sites qu’il a visités, projet à suivre…

Retour Sommaire

Jeudi 10 avril

Nous commençons notre journée par le rapport sur le site Internet dont vous êtes les visiteurs, j’espère satisfaits ! Le site fédère l’ensemble de la famille carmélitaine en France : les frères carmes, nos sœurs carmélites, les membres de l’Ordre séculier, les congrégations apostoliques et les associations affiliées à l’Ordre. Durant le triennat, la grande évolution a été le passage sous SPIP pour la publication, ce qui rend plus facile les mises à jour et la participation de toute la famille carmélitaine. Nous avons connu jusqu’en août dernier des difficultés d’hébergement qui ont été résolues en optant pour un serveur privé. Du point de vu de la fréquentation, elle croît de manière constante, il y a environ un millier de visiteurs par jour. Les pages les plus visitées sont celles qui concernent l’actualité de nos communautés, comme cette chronique du chapitre provincial, et les informations pratiques, la page où l’on dépose des intentions de prière, et aussi celles de nos saints du Carmel, avec en premier lieu les pages sur Sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus. Nous aimerions pouvoir développer certaines rubriques, et actualiser d’autres pour mieux présenter et faire vivre la présence du Carmel sur « la toile ».

Echanges sur les questions immobilières, tour à tour chacun prend la parole, puis le débat peut s'ouvrir !
Echanges sur les questions immobilières, tour à tour chacun prend la parole, puis le débat peut s’ouvrir !

Puis le frère Didier nous parle des archives de notre province, le travail de l’archiviste consiste à rassembler et à conserver les documents lui venant des communautés et des frères qui décèdent. Ces dernières années, le frère Didier a aussi eu à cœur de mettre en valeur le fond inexploité pour mettre en lumière l’histoire de notre province pour mettre en valeur non seulement les grandes figures du Carmel, mais la réalité plus simple et quotidienne. Un autre gros travail a consisté aussi à remettre en état le cahier des défunts de la province depuis sa fondation et l’informatisation de la liste des frères depuis 1839 avec plusieurs portes d’entrée (nom, dates d’entrée, …). L’objectif de ce travail est de se réapproprier notre histoire provinciale et faciliter les recherches des universitaires.

Après une première présentation de la question hier, cet après-midi nous reprenons le sujet de notre implantation à Paris, nous prenons le temps pour que chacun puisse s’exprimer sur les critères de choix et les opportunités qui se présentent. Puis, nous débattons entre nous pour déterminer une orientation qui pourra être mise en œuvre au cours du prochain triennat.

Ensuite, nous nous saisissons d’une autre question immobilière, celle du couvent de Lille, en effet, la forme et la fonction de la communauté ont évolué ces derniers temps, puisque le studium qu’elle accueillait a été transféré à Paris. Nous réfléchissons donc à l’adaptation des locaux à la vie et aux besoins de la communauté existante.

Ce fut donc un après-midi consacré aux biens de ce monde ! Mais cela témoigne de la vie, et peut-être même de la vitalité de notre province qui évolue et cherche à répondre à sa vocation en usant au mieux des dons que le Seigneur lui a confiés !

Et si Dieu le veut, demain, nous vous donnerons d’autres nouvelles importantes pour notre province…

Retour Sommaire

Vendredi 11 avril

Eucharistie matinale avant l'élection du provincial
Eucharistie matinale avant l’élection du provincial

Aujourd’hui, nous avons un horaire particulier car c’est le jour de l’élection du provincial, nous commençons donc notre journée par l’office de laudes avec l’Eucharistie en prenant encore une messe votive à l’Esprit Saint, présidée par le provincial sortant, Didier-Marie, avec l’oraison : « C’est ton Esprit qui nous conduit, Seigneur, c’est toi qui prends soin de nous ; Montre-nous ta miséricorde, sois favorable à nos prières : que toujours tes bienfaits viennent soutenir notre foi ».

Après nous avons un temps de récollection, de silence et de prière, pour nous préparer à l’élection du provincial, il nous est donné comme texte à méditer un extrait de la première épître de Pierre (1, 3-25) avec notamment : « Béni soit le Dieu et Père de notre Seigneur Jésus Christ : dans sa grande miséricorde, il nous a engendrés de nouveau par la Résurrection de Jésus-Christ d’entre les morts, pour une vivante espérance, pour un héritage exempt de corruption, de souillure, de flétrissure, et qui vous est réservé dans les cieux, à vous que, par la foi, la puissance de Dieu garde pour le salut prêt à se manifester au dernier moment. Vous en tressaillez de joie, bien qu’il vous faille encore quelque temps être affligés par diverses épreuves, afin que, bien éprouvée, votre foi, plus précieuse que l’or périssable que l’on vérifie par le feu, devienne un sujet de louange, de gloire et d’honneur, lors de la Révélation de Jésus-Christ. Sans l’avoir vu vous l’aimez ; sans le voir encore, mais en croyant, vous tressaillez d’une joie indicible et pleine de gloire, sûrs d’obtenir l’objet de votre foi : le salut des âmes. (…) En obéissant à la vérité, vous avez sanctifié vos âmes, pour vous aimer sincèrement comme des frères. D’un cœur pur, aimez-vous les uns les autres sans défaillance, engendrés de nouveau d’une semence non point corruptible, mais incorruptible : la Parole de Dieu, vivante et permanente. Car toute chair est comme l’herbe et toute sa gloire comme fleur d’herbe ; l’herbe se dessèche et sa fleur tombe ; mais la Parole du Seigneur demeure pour l’éternité. C’est cette Parole dont la Bonne Nouvelle vous a été portée. » (1Pierre 1, 3-9.22-25)

Nous nous retrouvons en fin de matinée à la chapelle pour un temps de prière en commun, puis vient le temps du vote et a été élu provincial : Frère Olivier-Marie Rousseau.

Notre nouveau provincial, frère Olivier-Marie Rousseau
Notre nouveau provincial, frère Olivier-Marie Rousseau

L’après-midi est consacré aux échanges concernant les autres charges à pourvoir par le chapitre (conseillers provinciaux, prieurs des couvents de la province). Chacun est invité à s’exprimer simplement sur les critères et les personnes susceptibles de remplir ces charges.

Là encore, nous avons besoin de vos prières et de l’assistance de l’Esprit Saint !

Retour Sommaire

Samedi 12 avril

La matinée débute par la reprise des discussions au sujet plus particulièrement des conseillers provinciaux. Puis nous passons au vote. Ont été élus :

1er conseiller provincial : Frère Didier-Marie Golay

2e conseiller provincial : Frère Antoine-Marie Leduc

3e conseiller provincial : Frère Marc Fortin

4e conseiller provincial : Frère Gérard-Marie Scoma

Les quatre conseillers provinciaux lisent la profession de foi catholique après avoir été élus, de gauche à droite, Antoine-Marie, Didier-Marie, Marc et Gérard-Marie
Les quatre conseillers provinciaux lisent la profession de foi catholique après avoir été élus, de gauche à droite, Antoine-Marie, Didier-Marie, Marc et Gérard-Marie

Puis nous élisons notre délégué provincial pour le chapitre général (c’est à dire le chapitre des carmes du monde entier) qui sera célébré en avril 2009 à Fatima : Frère Philippe Hugelé , si ce délégué est empêché d’y participer, nous élisons un substitut pour le remplacer, frère Antoine-Marie Leduc.

Ainsi s’achève notre matinée, et notre première semaine de chapitre, nous nous retrouverons dimanche soir pour la deuxième semaine. Mais d’ici là , le conseil provincial se réunira pour la première fois, samedi après-midi.

Retour Sommaire

Lundi 14 avril

Les trois nouveaux prieurs d'Avon, Paris et Lille, Didier-Marie, Christophe-Marie et Yannick
Les trois nouveaux prieurs d’Avon, Paris et Lille, Didier-Marie, Christophe-Marie et Yannick

Après une journée et demie de suspension du chapitre, nous reprenons nos travaux avec tout d’abord une mise à jour des thèmes de réflexion qui restent à aborder par le chapitre.

Ensuite, nous abordons la question des prieurs de communautés, ce n’est pas toujours facile de faire des choix. En prenant conscience de nos limites, et des perspectives provinciales, nous débattons des solutions possibles pour les couvents d’Avon, de Lille et de Paris. Pour ceux de Lisieux et de Bagdad, la situation est un peu particulière, car leurs statuts prévoient que leurs supérieurs sont nommés par le conseil provincial, ils le seront donc après le chapitre.

Pour le couvent d’Avon a été élu Didier-Marie Golay, pour celui de Lille, Yannick Bonhomme, et enfin à Paris, Christophe-Marie Baudouin.

L’après-midi, nous abordons des sujets divers concernant la vie de notre province. Nous débutons avec la question du soutien économique à apporter au couvent de Bagdad pour ces activités apostoliques et les œuvres caritatives. Tout d’abord, notre frère Ghadir nous présente plus en détail la situation dramatique des familles chrétiennes à Bagdad, les plus aisés ont pu partir, restent ceux qui ont le moins de moyens. Et la situation se détériore encore, d’autant plus que certaines sources de dons se font moins importantes. Nos frères sur place collaborent avec un centre chrétien pour soutenir les familles pécuniairement et moralement, mais qui connaît aujourd’hui des difficultés, alors que les besoins se font croissants. Les frères sont appelés à orienter prioritairement leurs dons vers les chrétiens d’Irak, et en lien avec les frères de Bagdad et ce centre Saint Joseph, nous souhaitons développer l’information auprès des membres de l’Ordre de manière plus régulière pour favoriser les dons.

Le frère Ghadir, prieur de Bagdad, nous présente plus en détail les activités caritatives des frères en Irak et leurs besoins financier
Le frère Ghadir, prieur de Bagdad, nous présente plus en détail les activités caritatives des frères en Irak et leurs besoins financier

Ensuite, nous nous rappelons que les premiers carmes sont arrivés à Paris en 1611, et leur premier couvent a été inauguré en 1613. Nous réfléchissons donc à la manière dont nous pourrions célébrer en 2011 le quatrième centenaire de cette arrivée (colloque, célébrations liturgiques, animation diverses).

Le frère Guillaume nous présente sa collaboration avec la revue Carmel en participant au comité de rédaction, et relaie auprès de nous les possibilités offertes par les frères de la province d’Avignon-Aquitaine qui ont la responsabilité de cette revue (rédaction d’articles et de recension).

Enfin, nous abordons le thème de la formation permanente des frères, comment trouver les moyens pour stimuler davantage la formation continue en théologie et Ecriture Sainte et l’approfondissement de la connaissance de saints du Carmel. Cette formation concerne chacun des frères personnellement particulièrement dans le choix de ses lectures, voire par l’inscription à des cours dans les villes universitaires. Au niveau de chaque communauté, il nous faut veiller à une entraide par le partage fraternel sur les découvertes et lectures enrichissantes que nous avons pu faire, les réunions de communauté peuvent être un lieu de partage adapté. Au niveau provincial, chaque année, une de nos rencontres semestrielles (que nous appelons « journées provinciales ») sera le lieu où nous pourrons ensemble travailler un thème particulier comme par exemple la lectio divina.

Retour Sommaire

Mardi 15 avril

Tout d’abord, notre frère provincial nous dresse un petit bilan à la suite des élections et des possibilités de changements de communauté (ce que l’on appelle chez nous « les conventualités »), il se félicite du climat de Foi, qui nous permet de vivre paisiblement notre fragilité, et de la solidarité fraternelle. Chacun peut réagir librement pour partager ses convictions à l’orée d’un nouveau triennat.

Puis, nous engageons le débat sur les statuts particuliers du couvent de Lisieux dont le frère provincial nous fait la lecture. Cette communauté est la plus récente de la province, sa fondation a été demandée par notre chapitre général de 1997, année du centenaire de la mort de Ste Thérèse de l’Enfant-Jésus et de la Sainte-Face, et à l’invitation de l’évêque de Bayeux-Lisieux. Le projet initial était d’orienter la communauté vers l’accueil de frères désirant étudier ou approfondir leur connaissance sur la vie et la doctrine de Sainte Thérèse, ils auraient pu venir d’autres provinces. Cette dimension internationale a eu des difficultés à se concrétiser au cours des dernières années et l’orientation vers l’étude s’est complétée d’une dimension pastorale par l’insertion dans la vie du pèlerinage. Nous réfléchissons sur la place de cette communauté dans notre province, les liens avec le centre de l’Ordre et les autres provinces.

Ensuite, nous passons à l’examen des ordonnances provinciales, ce sont des textes qui complètent nos constitutions sur des points très divers et pratiques (les formes concrètes de pauvreté personnelle et communautaire et la solidarité, le port de l’habit religieux, les autorisations pour les voyages en dehors de la province, les prières pour les frères défunts, déterminer qui a voix au chapitre, quelques questions économiques, etc…). Nous débattons sur chacune des 14 ordonnances provinciales, plus ou moins longuement. Certaines ordonnances nous prennent plus de temps que d’autres, et nous ne passeront au vote que demain !

Retour Sommaire

Mercredi 16 avril

Aujourd’hui notre chapitre accueille les représentants de nos sœurs carmélites et des laïcs associés à notre Ordre. En effet, l’Ordre du Carmel est composé de trois branches, les frères carmes, les moniales carmélites et les laïcs des communautés séculières. Vous trouverez de nombreux renseignements sur l’histoire de l’Ordre dans notre rubrique historique du site. De même notre site présente la Famille carmélitaine dans sa diversité, Frères carmes, Sœurs Carmélites, et Laïcs au Carmel qui forment l’Ordre du Carmel auxquels sont associées les congrégations apostoliques carmélitaines, et des associations.

Photo de famille avec les capitulant et nos invitées de ce jour !
Photo de famille avec les capitulant et nos invitées de ce jour !

Nous commençons par écouter le rapport de l’Ordre séculier (O.C.D.S.), nos frères et sœurs laïcs, avec la participation de Nelly Dinnat, présidente provinciale, et sa première conseillère, Alice des Diguères. Tout d’abord, la présidente remercie les frères et particulièrement le provincial pour le travail effectué ces dernières années particulièrement pour le travail autour des constitutions et des statuts particuliers.

Nelly Dinnat et Alice des Diguères, responsables de l'ordre séculier
Nelly Dinnat et Alice des Diguères, responsables de l’ordre séculier

Nelly Dinnat nous présente tout d’abord l’organisation de l’ordre séculier dans notre province avec les communautés locales et le conseil provincial formé d’une présidente et de 4 conseillères. Ce conseil est chargé surtout d’aider les communautés locales dans la réalisation de leur vocation carmélitaine dans le monde, et surtout pour proposer des aides pour la formation des membres. Cette tâche de proposer une formation aux personnes qui rejoignent l’ordre est très importante. Une commission a beaucoup travaillé ces dernières années pour proposer un plan de formation initiale avec des fiches détaillées qui facilite le travail des personnes responsables au niveau local de la formation. Alice des Diguères nous présente les thèmes et la dynamique de ce plan de formation, nous sommes vraiment émerveillés par le travail effectué par cette commission, nous espérons qu’il portera beaucoup de fruits dans les communautés.

En appui pour la province O.C.D.S., il a été créé une association « loi 1901 » pour les questions financières liées à la vie de l’ordre séculier de notre province, ce qui permet de financer les actions communes et aussi l’entraide matérielle entre les communautés. Cela a aussi demandé un effort pour les communautés dans l’harmonisation de leurs comptes.

D’un point de vue statistique, il y a 30 communautés séculières vivantes sur le territoire de notre province (14 sont érigées canoniquement) avec 289 membres dont 180 sont engagés définitivement, 47 % ont entre 24 et 65 ans. Nos invités se font l’écho du responsable général de l’ordre séculier qui invitait à prendre conscience de la joie et de l’exigence d’appartenir à un Ordre et à être sensible à la dimension apostolique du Carmel séculier. Cette joie se manifeste particulièrement avec la participation au congrès qui rassemble la famille du Carmel, comme ceux que nous avons vécus sur la règle et Elisabeth de la Trinité. Cette exigence se vit dans le respect des règles communes pour une vie fraternelle et une ouverture des communautés à la dimension provinciale et internationale. La dimension apostolique est le lieu privilégié pour développer la collaboration entre frères carmes et laïcs spécialement pour faire connaître la spiritualité du Carmel. Nous nous réjouissons notamment de la création de groupes carmélitains, et « d’amitiés carmélitaines » qui réalisent cette collaboration apostolique aujourd’hui.

Soeurs Alix-Anne et Geneviève nous partagent la vie de la fédération des carmélites
Soeurs Alix-Anne et Geneviève nous partagent la vie de la fédération des carmélites

L’après-midi nous rencontrons sœurs Alix-Anne (de Compiègne) et Geneviève (du Havre), présidente fédérale et sa première conseillère. Nos sœurs commencent par nous présenter leur rencontre à venir à Lisieux du 20-23 avril prochain sur « vivre et célébrer l’Eucharistie au Carmel » particulièrement avec les problèmes de pénurie de prêtres alors que l’Eucharistie construit l’Eglise.

L’évènement marquant pour la fédération des carmélites a été la fusion des deux fédérations de Paris et Lisieux en une seule fédération pour le nord de la France sous le patronage de sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus et de la Bienheureuse Elisabeth de la Trinité. Le rôle essentiel des fédérations est de proposer une aide fraternelle aux communautés dans leur cheminement, particulièrement pour celles qui connaissent des difficultés. Les fédérations proposent leur aide par l’intermédiaire de commissions comme pour la formation initiale et permanente, ou la vie économique. Les fédérations ont en charge les carmels dits « d’accueil » qui reçoivent des sœurs plus âgées pour leur donner un cadre plus propice.

Nous nous interrogeons sur les collaborations possibles entre frères et sœurs en relevant d’abord les lieux déjà existants (session de formation, liturgie, Internet), il y aurait encore à trouver une meilleure complémentarité entre frères, sœurs et laïcs spécialement pour approfondir certaines questions carmélitaines et partager nos expériences en reconnaissant ainsi la vocation au Carmel que nous partageons. Nous poursuivons nos échanges par un libre débat sur nos relations frères, sœurs et laïcs.

Retour Sommaire

Jeudi 17 avril - Dernier jour

Nous nous retrouvons au matin de ce jour pour une dernière rencontre de notre chapitre. Il s’agit d’une séance plus formelle où nous lisons les « actes du chapitre » pour les adopter.

Depuis le début du chapitre nos deux secrétaires, les frères Denis-Marie et Guillaume, prennent en note nos débats, en font un résumé, relèvent soigneusement les décisions prises et les votes des élections. Et durant la dernière nuit (ils sont courageux !), ils en ont fait la synthèse pour nous la présenter. Nous faisons la lecture de ces actes du chapitre pendant un peu plus d’une heure, quelques modifications sont apportées au texte après débat. Puis par vote, nous adoptons ces actes.

Le chapitre se termine, comme il a commencé, par la célébration de l’Eucharistie : l’action de grâce du Christ pour le Père dans la puissance de l’Esprit-Saint. Nous sommes heureux du travail accompli, admiratifs de la manière dont le Seigneur nous a guidés tout au long de ces jours, et renforcés dans notre communion fraternelle pour faire vivre le charisme du Carmel là où le Seigneur nous envoie.

Les 5 prieurs de nos communautés : Christophe-Marie à Paris, Ghadir à Bagdad, Yannick à Lille, Antoine-Marie à Lisieux et Didier-Marie à Avon
Les 5 prieurs de nos communautés : Christophe-Marie à Paris, Ghadir à Bagdad, Yannick à Lille, Antoine-Marie à Lisieux et Didier-Marie à Avon

L’après-midi, le conseil provincial se réunit notamment pour procéder à quelques nominations complémentaires qui sont de son ressort. Particulièrement, il a nommé le frère Ghadir Hermiz prieur du couvent de Bagdad, et le frère Antoine-Marie Leduc prieur du couvent de Lisieux.

« Qu’on ne dise pas d’eux ce qu’on dit de certains Ordres, dont on ne loue que les origines ; nous commençons maintenant, qu’ils s’efforcent de toujours commencer, et d’aller du bien au meilleur. » ( Thérèse d’Avila, livre des Fondations, chap. 29)

Cliquez sur les images pour les visualiser en plus grand

Retour Sommaire

Messe inaugurale du chapitre provincial, messe votive à l'Esprit Saint Messe inaugurale du chapitre provincial, messe votive à l'Esprit Saint Icone de Saint Joseph, protecteur de l'Ordre, bénie durant la célébration eucharistique, écrite par notre frère Jacques-Paul Lecture du rapport de notre père provincial, Didier-Marie Echange sur le rapport du père provincial, intervention de notre frère Philippe Rapport du frère économe provincial, frère Christophe-Marie (à gauche, à coté de notre frère provincial Didier-Marie) Echange sur les différents rapports entendus Mardi matin, les échanges continuent suite à chaque rapport de communauté Les frères Ghislain Flipo du couvent de Lille, et Robert Arcas d'Avon, responsable adjoint du centre spirituel De gauche à droite, les frères Denis-Marie Ghesquières, responble du centre spirituel d'Avon, Daniel Ferrand de Paris, Olivier-Marie Rousseau, prieur d'Avon, et Benoit Langlois d'Avon. Frère Jean Cousin d'Avon, initiateur des fameux week-ends de préparation au mariage ! Les frères Guillaume Dehorter d'Avon, socius du maitre des novices, et Yannick Bonhomme, prieur de Paris Visite des travaux de rénovation du centre spirituel d'Avon Le frère Christophe-Marie, économe provincial, reponsable de ces travaux au centre, fier de son travail ! Frère Didier Maury d'Avon, maitre des novices Frère Antoine-Marie Leduc de Lisieux, webmaster du site du Carmel en France et, pour vous, chroniqueur du chapitre ! Les frères Jean-Baptiste Lecuit de Lille, préfet des études, et Gérard-Marie Scoma de Paris, maître des étudiants rère Dominique Sterckx, prieur de Lille, une écoute attentive ! L'icone de la Trinité qui préside notre chapitre, écrite par notre frère Jacques-Paul Office de vêpres à la chapelle d'Avon où nous rejoignent les frères non-capitulants de la communauté Office de vêpres à la chapelle d'Avon où nous rejoignent les frères non-capitulants de la communauté Frère Denis-Marie Ghesquières, responsable du centre spirituel d'Avon Frère Daniel Ferrand du couvent de Paris Frère Marc Fortin du couvent de Lille Frère André de la Presle du couvent de Lille Frère Jacques-Paul du couvent d'Avon, chantre et iconographe de talent ! Frère Yannick Bonhomme, prieur de Paris Frère Georges Thomas de Paris Frère Benoît Langlois d'Avon Frère Jean-Baptiste Foch de Lille Eucharistie matinale avant l'élection du provincial Début du processus de vote pour le provincial Notre nouveau provincial, frère Olivier-Marie Rousseau Le délégué au chapitre général, frère Philippe Hugelé, et son substitut lisent la profession de foi après leur élection, devant le provincial et son premier conseiller Les trois nouveaux prieurs d'Avon, Paris et Lille, Didier-Marie, Christophe-Marie et Yannick Nous écoutons attentivement les explications du frère Ghadir sur les nécessités des chrétiens à Bagdad Votre serviteur surpris en plein travail de mise en ligne ! Nous écoutons le rapport des responsables de l'ordre séculier, Nelly Dinnat et Alice des Diguères Soeur Alix-Anne, présidente fédérale, et sa première conseillère soeur Geneviève Le conseil provincial au complet, Marc, Olivier-Marie, Gérard-Marie, Antoine-Marie et Didier-Marie Les 5 prieurs de nos communautés : Christophe-Marie à Paris, Ghadir à Bagdad, Yannick à Lille, Antoine-Marie à Lisieux et Didier-Marie à Avon Notre frère Provincial, Olivier-Marie Frère Didier-Marie, 1er conseiller provincial et prieur d'Avon Frère Antoine-Marie, 2e conseiller provincial et prieur de Lisieux Frère Marc, 3e conseiller provincial Frère Gérard-Marie, 4e conseiller provincial et maître des étudiants Frère Christophe-Marie, prieur de Paris et économe provincial Frère Yannick, prieur de Lille Frère Ghadir, prieur de Bagdad