7e Dimanche de Pâques

Homélie de la messe télévisée du « Jour du Seigneur » à Avon

Intimité et fécondité de l’Amour

Qu’y a-t-il de plus intime, dans notre vie spirituelle, que la prière ? Lorsque nous prions, nous adressons à Dieu nos demandes, nous lui présentons nos soucis, nous désirons aussi l’accueillir et recevoir en nous sa lumière et son amour. Bref, dans la prière, nous ouvrons notre cœur et notre esprit à la présence de Dieu, nous voulons vivre un temps de relation et d’amitié avec le Seigneur. Oui, la prière est quelque chose de très intime, de personnel, il nous serait difficile de la partager, même avec ceux qui nous sont proches.

Or aujourd’hui, l’Évangile nous livre la prière très intime de Jésus, la prière du Fils à son Père, la prière d’un frère qui n’oublie pas ceux qu’il aime. Et que nous révèle cette prière de Jésus : son désir d’élargissement de la communion d’amour du Père et du Fils à tous les hommes !

La prière de Jésus nous révèle l’intimité de sa communion avec le Père, cette relation d’amour et de gloire qu’ils partagent ensemble de toute éternité. Et en quelques mots, Jésus nous fait pressentir et contempler l’intensité et la profondeur de cette relation d’amour du Père et du Fils dans l’Esprit-Saint. Nous pourrions nous sentir gênés de dévoiler un si grand mystère, comme lorsque l’on surprend deux amoureux… Mais c’est Jésus qui nous invite à le rejoindre dans cette relation intime avec son Père : « Père, ceux que tu m’as donnés, je veux que là où je suis, eux aussi soient avec moi. »

Nous sommes donc introduits par Jésus au cœur même du mystère de Dieu, de cette relation d’amour au sein de la Trinité. Et la profondeur de l’amour de Dieu se manifestent dans son désir d’accueillir la multitude des hommes. « Je ne prie pas seulement pour ceux qui sont là, mais encore pour ceux qui accueilleront leur parole et croiront en moi. »

Oui, la prière est le lieu de la relation intime avec Dieu, elle nous est très personnelle. Dès lors ouvrir cette intimité comme le fait Jésus ici, c’est manifester son grand amour pour chacun de nous. Jésus veut nous partager tout ce qu’il reçoit de son Père. « Je leur ai fait connaître ton nom, et je le ferai connaître encore, pour qu’ils aient en eux l’amour dont tu m’as aimé, et que moi aussi, je sois en eux. »

Jésus nous révèle ainsi que l’intimité divine est une ouverture, il n’y a en Dieu aucun repliement, l’amour qu’il partage avec son Père s’ouvre à tous ceux qui veulent bien l’accueillir. Cette ouverture manifeste la force et la beauté de l’amour divin.

N’en est-il pas de même lorsqu’un couple qui partage un profond amour décide de l’élargir en fondant une famille, en rayonnant leur amour pour tous ceux qui les entourent ? Lorsqu’un homme et une femme découvrent leur amour mutuel, il naît en même temps le désir de donner la vie.

En nous ouvrant l’intimité de sa relation avec son Père, Jésus nous révèle que la force et la beauté de l’amour véritable se révèlent dans la fécondité. Si l’amour se partage dans l’intimité, comme dans la prière ou la relation conjugale, la force de ce qui y est vécu se manifeste dans l’élargissement du cœur. La même dynamique de l’amour habite le cœur de l’homme et le cœur de Dieu : intimité et fécondité. Dans le secret, la relation d’amour se construit au sein de la Trinité comme au sein de nos familles et de nos communautés, et dans l’ouverture à l’autre, l’amour se déploie et porte du fruit.

Fr. Antoine-Marie, o.c.d.